Zach Johnson encourt une pénalité lorsque la balle pend sur la lèvre pendant plus de 10 secondes avant de tomber – New Zealand Golf Digest

Une autre semaine, une autre balle de golf en mouvement.

Seul Zach Johnson n'a pas couru pour le frapper avant qu'il ne cesse de rouler. Le ballon s'est déplacé tout seul lors du deuxième tour du championnat Travelers de vendredi. Heureusement, ce résultat a été moins controversé.

Jouant son 12e trou de la journée, le troisième par-4 de TPC River Highlands, le rouleur de 18 pieds de Johnson s'est arrêté au bord du trou. Finalement, il est allé le taper et avant qu'il ne mette son putter dans la coupe, il a perdu la balle.

Au lieu d'un birdie, cependant, Johnson a reçu un but parce que plus de 10 secondes s'étaient écoulées depuis qu'il avait atteint le trou. "Le ballon est réputé être au repos", a déclaré le vice-président de la US PGA Tour, Mark Russell. "Si cela tombe après les 10 secondes, vous avez considéré avoir fait un trou avec votre tir précédent et en avoir ajouté un.

" Si cela s'était produit avec huit secondes une fois qu'il aurait atteint le trou, il aurait fait un Trois. »

La Règle 16-2 stipule que lorsqu'une partie de la balle surplombe le rebord du trou, le joueur a suffisamment de temps pour atteindre le trou sans délai déraisonnable et une autre 10 secondes pour déterminer si la balle est au repos. Si la balle n'est pas tombée dans le trou, elle est considérée comme étant au repos. Si la balle tombe par la suite dans le trou, le joueur est considéré comme ayant creusé avec son dernier coup et doit ajouter un coup de pénalité à son score pour le trou, sinon

"Vous pouvez me voir compter," a déclaré Johnson. "Mais maintenant la balle roule, et je suis comme, je ne peux pas le toucher, ça bouge. À mesure que je m'en approche, ça bouge encore plus. Donc je ne veux pas toucher une balle en mouvement. Cependant, même si je l'aurais fait, cela n'aurait pas eu d'importance. C'est un quatre. C'est tout ce que je sais c'est que c'est un 4.

"J'aurais pu marcher très lentement jusqu'au ballon. Mais je ne suis pas sûr que j'aurais été content de ça. "

A l'US Open la semaine dernière, Phil Mickelson a couru après un putt manqué au troisième round et l'a frappé vers le trou alors qu'il était encore en mouvement. Johnson a été pénalisé deux coups

Johnson, quant à lui, a été impliqué dans deux décisions vendredi.

Jouant le par-4 17e, il a trouvé de l'eau du tee, mais parce qu'il était un danger latéral a pu tomber sur le le côté opposé de l'étang à égale distance du trou à partir du point où la balle a traversé la marge pour la dernière fois. Ce faisant, il l'a mis en position pour aller chercher le green à 232 verges

Johnson a frappé un hybride parfait à huit pieds et a fait le putt pour sauver la parité.

Le tir a aidé à garder une ronde sans tache et il a continué à tirer deux-sous 68 pour se mettre en égalité pour la deuxième coup de recul du chef Brian Harman.

"Je ne sais pas à quelle distance nous étions vraiment, mais je pourrais juste deviner que je Je vais l'avoir au-dessus de l'eau, idéalement, il faut que je puisse me lever et m'arrêter pour cinq, et ensuite ça arrivera, "dit Johnson.

" J'utilisais la règle du danger latéral avantage là, et a attiré un bon mensonge. La beauté de cette chute était que si nous n'avions pas un bon mensonge, ce qui nous permettait évidemment de bien mentir, c'est que nous pouvions nous faufiler sur le fairway et essayer de jouer à cinq. Mais le mensonge était assez bon. Avec un sauteur comme ça, je pense que tout autour de cette épingle, j'ai une chance de monter et descendre, et ça a atterri, évidemment, parfait. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.