Une semaine difficile à Memphis ne passera pas aux États-Unis

Phil Mickelson a dégringolé au classement samedi lors du FedEx St. Jude Classic. Sera-t-il capable de rebondir avec l'US Open à quatre jours de là?

Phil Mickelson a inscrit une date sur son calendrier l'année dernière: jeudi 14 juin 2018. Cela, Bien sûr, c'est le premier jour de compétition à l'US Open à Shinnecock Hills. C'est aussi la 27 chance qu'il obtiendra pour finalement percer dans le seul major qui lui a échappé après toutes ces années.

Alors que Mickelson a connu beaucoup de succès jusqu'à présent en 2018, tournant retour en arrière et victoire pour la première fois depuis 2013 au championnat WGC-Mexico, il trébuche un peu en direction de New York. Le FedEx St. Jude Classic de TPC Southwind était censé être une mise au point finale, mais peut-il trouver son jeu une courte semaine de préparation?

Le Hall of Famer a passé la plus grande partie de la journée samedi à trouver les pires mensonges à TPC Southwind, et faire de son mieux pour travailler avec eux. En ouvrant avec six pars consécutifs, Mickelson a fait une paire de bogeys en retard pour faire le tour à +2 pour le jour.

Sur le par-4 9 th il a laissé son deuxième tir court du green , avec la balle atterrissant précairement près du danger d'eau. Ne manque pas un battement, il a sauté la balle et 14 pieds après le trou. Ce qui ressemblait à un come-back moyen revint à la baisse, et il finit par se contenter de bogey. Ce qui a fini par être l'histoire de toute sa journée – proche, mais pas tout à fait raison.

Quand Mickelson a trempé son coup de départ dans l'eau le 11, il a conduit à un double bogey 5, et soudainement ce qui semblait prometteur. La semaine était soudainement un combat pour rester sous la normale. Il a finalement posté un numéro rouge avec un birdie sur 12, mais il l'a renvoyé avec un bogey sur 13. Fondamentalement, il a continué à trouver des ennuis, mais ne pouvait pas se sauver avec le putter.

Phil Mickelson doit se concentrer de l'US Open

La bonne nouvelle à tirer de l'horrible journée de Phil samedi est qu'il doit presque s'agir d'une anomalie statistique; il ne peut fondamentalement s'améliorer que le dimanche. Pour le deuxième jour consécutif, il a perdu des coups sur le terrain du tee-to-green. Cependant, c'était sa mise en place qui était la vraie aberration. Il est passé de plus de deux coups jeudi, à perdre près de deux heures et demie samedi

Tomber du top 15 à un match nul pour 49 place à travers 54 trous, le dernier tour de Lefty Dimanche pourrait être un sac mélangé. Assis à 14 lancers des leaders Dustin Johnson et Andrew Putnam, il n'y a plus de pression sur lui.

Mickelson pourra jouer libre et libre, avec la seule mission de reprendre confiance avant le départ de Shinnecock. Cependant, même pour Phil, qui a vécu littéralement tout ce qu'un joueur peut voir dans une carrière, cette semaine doit ébranler sa confiance jusqu'à un certain point.

S'il y a une chose que nous avons apprise au cours des années, c'est que Phil a beaucoup de capacité à rebondir, surtout lorsque la pression est la plus élevée. Revenons à 2009, par exemple

Cette année-là, Phil est allé 68-70-68-75 à TPC Southwind, terminant T-59 dans son avant-match à l'Open des États-Unis à Bethpage Black. Nous nous souvenons tous de la proximité de Phil cette année-là, n'est-ce pas?

Vous voulez que votre voix soit entendue? Joignez-vous à l'équipe de Pro Golf Now!

À la fin de la journée, ce qui se passe à Memphis ne devrait pas traîner Phil plus longtemps que le temps qu'il faut pour revenir à New York. Une fois qu'il aura franchi le tee-shirt de Shinnecock, il sera fermement installé dans le rétroviseur. Et s'il réussit finalement à se débarrasser de ce singe, cela en vaudra la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *