U.S. Open 2018: 9 images qui montrent à quel point Shinnecock Hills joue brutalement le Jour 1

Il y a un carnage absolu au début de la ronde 1 à Shinnecock Hills. Les fans se sont plaints de la facilité avec laquelle l'Open des États-Unis a joué l'an dernier à Erin Hills, une ville exposée au vent et sans vent. Beaucoup d'entre eux regardent fixement les scores incroyablement élevés jusqu'ici à l'Open des États-Unis 2018.

Les luttes ont été réelles pour beaucoup de joueurs ce matin. Scott Gregory, le champion amateur britannique de 2016, a tiré une ouverture de 22-sur 92 -matching le score le plus élevé de l'US Open depuis Felix Casas a tiré un 92 à Bethpage Black en 2002. Nous avons vu Scott Stallings un quintuple-bogey 9-après avoir frappé le 13e vert en 3 ! Jordan Spieth, possesseur de l'un des meilleurs jeux courts du monde, a fait un triple bogey lors de la 11e ascension du par 11, après que son tir de bunker ait roulé sur le green, puis son jeton de sauvegarde est revenu à lui. Imaginez comment vous ou moi ferions si c'était Spieth. .

Les pauvres marshals dans les fairways à Shinnecock Hills ont travaillé dur pour trouver des coups errants dans la fétuque. Ce fut une journée difficile, si ce n'est divertissante, à Shinnecock Hills. Récapitulons avec ces photos, vidéos et graphiques.

Rory McIlroy a été l'un des capitaines du bus de lutte jusqu'à présent. Le champion majeur à quatre reprises a obtenu un score de 7 sur 42 et il en a eu 10 à plus de 11 à un point, ce qui est peut-être le mieux résumé par ce tir hors du bunker. Ouch …

Ceci est le tableau de bord de Scott Gregory . Ce n'est pas bon.

Les luttes de Jordan Spieth avec le putter ont été bien documentées ces dernières années. Ils semblent continuer à Shinnecock. .

Jordan Spieth, des États-Unis, réagit à un putt misd sur le site. 16e vert lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Rob Carr / Getty Images)

"data-credit =" Rob Carr "data-reactid =" 156 ">

Rob Carr

Jordan Spieth des États-Unis réagit à un putsd misd sur le 16e vert lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo de Rob Carr / Getty Images)

Le rythme de jeu ne sera pas très bon cette semaine à Shinnecock. être le tournoi le plus difficile de l'année, oui, ce sont des conditions difficiles.

<figure class = "imbriquez l'image" "data-type =" image "data-id =" 5b229c3e0568a13f150c29ad "data-caption ="

Brooks Koepka des États-Unis obtient une décision près de la fétuque sur le sixième trou lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Mike Ehrmann / Getty Images)

"data-credit =" Mike Ehrmann "données-reactid =" 181 ">

 US Open - Première ronde
Mike Ehrmann

Brooks Koepka des États-Unis obtient une décision près de la fétuque sur le sixième trou pendant le premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Mike Ehrmann / Getty Images)

Nous espérons que ces maréchaux ont mis à jour leurs prescriptions avant cette semaine.

Vous ne voudriez pas ce genre d'herbes dans votre cour arrière … encore moins avoir à trouver votre balle de golf … sur le premier trou que vous êtes jouer de la journée … et ensuite jouer à partir de là.Pauvre Charl Schwartzel .

<figure class = "imbriquez image incorporée" data-type = "image" data-id = "5b229f400568a13f150c29af" data-caption = "

Charl Schwartzel d'Afrique du Sud cherche sa balle dans la fétuque au dixième trou lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Streeter Lecka / Getty Images)

"data-credit =" Streeter Lecka "data-reactid =" 213 ">

 US Open - Première ronde
Streeter Lecka

Charl Schwartzel d'Afrique du Sud cherche sa balle dans la fétuque sur le dixième trou pendant le premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Streeter Lecka / Getty Images)

Le Sud-Africain a miraculeusement trouvé sa balle et a été en mesure de l'avancer sur le fairway Malheureusement, Charl s'est retrouvé avec un triple-bogey 7 sur le brutal 10e trou, son premier de la journée

<figure class = "embed image" "data-type =" image "data-id =" 5b229f8f5dd1123161bf5228 "data-caption ="

Charl Schwartzel de L'Afrique du Sud joue son deuxième tir au dixième trou lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Streeter Lecka / Getty Images)

"data-credit =" Streeter Lecka "data-reactid =" 235 ">

 US Open - Premier tour
Streeter Lecka

Charl Schwartzel d'Afrique du Sud joue son deuxième tir au dixième trou au premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Streeter Lecka / Getty Images)

LIEN: US Open 2018: Un parcours complet avec des images de drone et des photos aériennes de Shinnecock Hills

Juste gnarly, trucs nains, comme Will Zalatoris a découvert tôt dans son premier tour jeudi.

<figure class = "embed image" "data-type =" image "data-id =" 5b22a04e2083e95345d2264d "data-caption ="

] Will Zalatoris, des États-Unis, joue son deuxième tir au troisième trou lors du premier tour de l'US Open 2018. (Photo par Warren Little / Getty Images)

"data-credit =" Warren Little "data-reactid =" 262 ">

 US Open - Première ronde
Warren Little

Will Zalatoris des États-Unis joue son deuxième tir sur le troisième trou pendant la première

Et puis, il y a le malheureux 14e trou pour Stallings le quadruple vainqueur de la tournée l'a piraté assez bien autour du green. le graphique raconte tout.

Et voici le

Puis il y a eu notre chapiteau qui a débuté jeudi Qui aurait cru qu'un 77 serait un round bas dans ce groupe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *