Tiger Woods portera le 'feu' après avoir été nommé vice-capitaine de la Ryder Cup


Woods, maintenant âgé de 42 ans, a subi une chirurgie de fusion sur sa colonne vertébrale en avril, mais il est retourné jouer dans l'élite Hero World Challenge de décembre, paraissant sans douleur et capable de se balancer librement.

Un mois après son retour tant attendu au circuit de la PGA, Tiger Woods est officiellement de retour dans l'équipe américaine de la Ryder Cup.

Le fait que le grand gagnant à 14 reprises devra amener ses clubs à Le Golf National en septembre est moins clair.

Woods a été annoncé comme l'un des vice-capitaines de l'équipe américaine pour l'événement biennal mardi, rejoignant Steve Stricker et Davis Love III.

"La Ryder Cup est incroyablement spéciale pour moi", a déclaré Woods, ayant été choisi par le capitaine de l'équipe américaine, Jim Furyk. "Je suis ravi de servir de nouveau vice-capitaine de la Ryder Cup et je remercie Jim pour sa confiance, son amitié et son soutien.

C'est un rôle qu'il a également occupé il y a deux ans à Hazeltine, offrant un aperçu et de l'expérience hors cours.

Woods, cependant, veut jouer.

"Mon objectif est de faire l'équipe, mais quoi qu'il arrive au cours de cette saison, je continuerai à faire tout mon possible pour nous aider à conserver la Coupe", a-t-il déclaré. "Je suis excité par le défi."

'Une ressource inestimable'

Furyk, capitaine de l'équipe américaine pour la première fois, a soutenu Woods pour apporter "le feu" à la 42ème Ryder Cup, mise en scène cette année les 28 et 30 septembre à la périphérie de la capitale française.

"Gagner à Paris sera un grand défi, et le fait que Steve et Tiger participent au voyage est important pour moi et pour le golf américain", a déclaré Furyk, lui-même double vainqueur de la Ryder Cup en tant que joueur.

"La profonde reconnaissance qu'ils ont tous deux pour la compétition, le concept d'équipe et la Ryder Cup est contagieuse. Leurs connaissances et leur expérience seront une ressource inestimable dans notre effort pour conserver la Ryder Cup. "

La dernière fois, en 2016, Team USA a récupéré la Ryder Cup avec une victoire retentissante sur son sol.

Il était particulièrement doux pour le capitaine américain Davis Love III de cette année. Il avait été à la barre en 2012, lorsque l'Europe a lutté contre une position apparemment impossible pour remporter une victoire finale dans ce qui a été depuis lors surnommé le «miracle de Médine».

C'est une compétition ancrée dans l'histoire et les Américains seront les favoris pour conserver la coupe, en particulier avec Dustin Johnson, Jordan Spieth et Justin Thomas qui occupent tous les places dans le top cinq des classements officiels du golf mondial.

Mais ce sera difficile. L'histoire pèse lourdement sur Furyk et ses vice capitaines, avec Team USA sans victoire sur le sol européen depuis 1993, l'année où Spieth est né.

Woods, pour sa part, n'a pas participé à la Ryder Cup en tant que joueur depuis 2012, et seul le souvenir des gloires du passé justifierait de changer cela pour le moment.

Le 44 ans est classé 544e dans le monde et à égalité avec J.J. Henry pour la 104ème place aux Etats-Unis.

Peut-être dans cet esprit, Furyk a minimisé les attentes, mais n'a pas fermé la porte. Le capitaine de l'équipe américaine a reconnu qu'il «aimerait faire ce qu'il y a de mieux pour Tiger», mais il a insisté sur le fait qu'il doit faire «ce qui est le mieux pour l'équipe».

"Ce serait un pont que nous traverserions quand nous serions arrivés là", a souligné Furyk. "S'il pouvait être utile en tant que joueur, je suis sûr que nous voudrions qu'il joue dans cette équipe."

Une chose est sûre, la position de Woods dans le jeu reste incontestée.

"C'est génial de l'avoir", a déclaré Furyk. "Quand vous regardez notre équipe avec les joueurs plus jeunes, beaucoup d'entre eux sont devenus des professionnels du golf, sont tombés amoureux du jeu de golf, parce qu'ils voulaient imiter Tiger Woods."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *