Shane Lowry reste à la chasse alors que Ballyliffin fouille les dents

Imaginez si le vent devait vraiment hurler au large de l'Atlantique? Imaginer. Car, même avec rien de plus qu'un zéphyr caressant les herbes sur ce Glashedy Links tout au long de la deuxième ronde du Dubai Duty Free Irish Open, il y avait beaucoup d'âmes torturées qui ont échoué à naviguer sur une route. Rafa Cabrera Bello. Kiradech Aphibarnrat. Matthew Fitzpatrick. Et Pádraig Harrington.

Le sort d'Harrington fut peut-être le plus dur, car une série d'événements avaient déçu les espoirs, dont une balle perdue sur le Par 5 13th, trouvé trois secondes après que le temps de recherche de cinq minutes , et un double-bogey fin sloppy – qui l'a vu poster un score de 78, exactement 10 coups pire que les 68 qu'il a pris dans le premier tour, à manquer la coupe par un.

Un jour de beau temps ensoleillé Le trio mondial – le New Zelander Ryan Fox, le Français Matthieu Pavon et le Sud-Africain Erik Van Rooyen – a atteint le point médian de ce tournoi à 6 millions d'euros avec une part de leader sur le 136, un coup devant. de Joakim Lagergren de Suède. Tous les quatre sont classés parmi les 100 premiers au monde, avec Fox (124e) le meilleur d'entre eux.

 Matthieu Pavon débute au 7e trou. Photo: Oisin Keniry / Inpho
Matthieu Pavon part au 7e trou. Photo: Oisin Keniry / Inpho
 

Van Rooyen a réussi un record de parcours de 65 à son deuxième tour, terminant birdie-birdie, mais le Springbok – vainqueur du Challenge Tour la saison dernière et également sur le Sunshine Tour – poursuit sa première victoire sur le circuit européen.

Jon Rahm, le champion en titre, était un de ceux qui retroussaient ses manches. L'ouverture de l'Espagnol 74 l'avait mis en danger de manquer la coupe mais il a sauvé les choses superbement avec un deuxième tour 69 pour 143 qui gardait ses espoirs de conserver le titre vivant.

Quand la coupure est tombée sur 145, seulement cinq joueurs irlandais ont trouvé Shane Lowry et Simon Thornton, qui ont remporté leur place sur le terrain en remportant le nouveau tournoi qualificatif à Rosapenna, sont à égalité au 20e rang sur 142, à six coups du trio de tête; Rory McIlroy a défié un putter indiscipliné pour entrer dans le week-end sur 143 pour rattraper, tandis que Graeme McDowell (144) et Paul Dunne (145) se sont battus au moins pour avoir l'occasion de faire des mouvements ascendants.

Oh, Les dieux du golf peuvent être cruels. Edoardo Molinari a eu le plus haut niveau en exécutant un trou-en-un le 14, mais tout ce facteur de bien-être s'est évaporé le 18 lorsqu'il a réussi un double-bogey six. . . . manquer la coupe par un. Peut-être que seul Harrington, qui avait aussi fini avec un double boguey, pouvait faire preuve d'empathie. "Bien évidemment décevant, quelques putts de deux reviennent à la maison", a déclaré Harrington, bien que le vrai dégât ait été fait par cette balle perdue le 13 et aggravée par un autre double bogey le 18, où son coup de départ a été trouvé. rugueux et sa tentative de récupération labouré dans un rough plus lourd sur une colline de sable en face. Trouvant le vert en trois, son destin a été scellé par un trois-putt.

Ainsi, Lowry – qui est resté patient et a collé à son plan de match pour ajouter 70 à son ouverture 72 pour un total de 142 – a commencé à Réévaluer sa position.

"Je me suis donné une petite chance d'entrer dans le week-end, alors j'ai vraiment hâte d'y être. J'espère pouvoir sortir et faire des birdies. C'est un terrain de golf assez frustrant à jouer parce que vous pensez probablement que vous devriez faire mieux que vous êtes la plupart du temps. il est juste difficile de rapprocher la balle des quilles », a déclaré Lowry.

 McIlroy salue la foule après avoir terminé sa ronde le 9. Photo: Oisin Keniry / Inpho
McIlroy salue la foule après avoir terminé sa ronde le 9. Photo: Oisin Keniry / Inpho
 

McIlroy, lui aussi, nourrissait des ambitions – malgré le fait qu'il se débattait avec sa mise – d'avoir porté plainte. "Je peux seulement me concentrer sur moi et contrôler ce que je fais. Si je tire deux 68s le week-end, je ne pense pas que je serais trop loin. Les chiffres à deux chiffres sous la normale sont une bonne cible ", a déclaré McIlroy, qui ne prévoit pas changer sa stratégie de cours.

Il a expliqué:" J'aime frapper autant que possible, mais parfois ça ne vaut pas la peine il. Et, ici, avec les angles de départ et les doglegs, il est préférable de frapper un fer dans le fairway et au moins avoir un peu de contrôle sur votre balle de golf avec votre deuxième tir. "

En effet, aucun des joueurs qui a survécu à la coupe va chercher à faire un mouvement ascendant dans les 36 trous finaux sur un parcours – fairways et verts ardents – qui a posé des questions difficiles dans l'examen à ce jour. En l'absence de prévisions de pluie, et les verts se durciront de plus en plus, le défi sera d'obtenir des coups d'approche pour rester sur les surfaces de putting. La patience sera importante

Scores de deuxième tour au Dubai Open Duty Free de Dublin Offerts par The Rory Foundation, Ballyliffin GC, Irlande (Grande-Bretagne sauf mention contraire, irlandais en caractères gras, par 72)

136 Matthieu Pavon (Fra) 68 68, Ryan Fox (Nzl) 67 69, Erik Van Rooyen (Rsa) 71 65

137 Joakim Lagergren (Suède) 69 68

138 Sam Horsfield 69 69, Zander Lombard (Rsa) 70 68, Danny Willett 68 70

139 Lee Westwood 68 71

140 Peter Uihlein (États-Unis) 70 70, Christiaan Bezuidenhout (Rsa) 72 68, Russell Knox 71 69

141 Chris Wood 70 71, Dean Burmester (Rsa) 71 70, Thorbjorn Olesen (Rep.) 72 69, Matthew Nixon 72 69, Jorge Campillo (Spa) 70 71, Ashley Chesters 68 73, Yusaku Miyazato (Jpn) 69 72, Raphaël Jacquelin (Fra) 71 70

142 Mikko Ilonen (Fin) 70 72, Alexander Bjork (Suède) 69 73, Paul Waring 71 71, Nicolas Colsaerts (Bel) 72 70, George Coetzee (Rsa) 71 71, Gonzalo Fernandez, Castano (Spa) 71 71, Renato Paratore (Ita) 75 67, Oliver Fisher 74 68, Shane Lowry (Irl) 72 70 Simon Thornton (Irl) 72 70

143 Soren Kjeldsen (Repentigny) 70 73, Scott Jamieson 69 74, Thongchai Jaidee (Tha) 73 70, Aaron Rai 72 71, Felipe Aguilar (Chi) 72 71, Julian Suri (États-Unis) 76 67, Rory McIlroy (NIrl) 70 73 Jon Rahm (Spa) 74 69, Wade Ormsby (Aus) 70 73, Adrian Otaegui (Spa) 69 74, Nacho Elvira (Spa) 69 74, David Horsey 74 69, Matthew Southgate 72 71, Jin-ho Choi (Kor) 69 74, James Morrison 73 70, Dylan Frittelli (Rsa) 69 74, Richard Sterne (Rsa) 75 68, Jens Dantorp (Suède) 72 71

144 Ricardo Gouveia (Por) 73 71, Richie Ramsay 70 74, Thomas Aiken (Rsa) 71 73, Graeme McDowell 71 73 ( Nirl) Haydn Porteous (Rsa) 73 71, Brandon Stone (Rsa) 74 70, Matteo Manassero (Ita) 72 72, Darren Fichardt (Rsa) 72 72, Peter Hanson (Suède) 71 73, Adrien Saddier (Fra ) 68 76, Marc Warren 70 74, Romain Wattel (Fra) 72 72

Jeunghun Wang (Kor) 74 70, Thomas Bjorn (Den) 73 71, Grégoire B 73 (Ford) 73 73, Daniel Brooks 74 71, Julien Guerrier (Fra) 76 69, Andrew Dodt (Aus) 74 71, Pablo Larrazabal (Spa) 74 71, Robert Rock 68 77, David Drysdale 76 69, Andy Sullivan 73 72, Adam Bland (Aus) 76 69, Andres Romero (Arg) 70 75, Paul Dunne (Irl) 73 72 Benjamin Hébert (Fra) 72 73, Thomas Pieters ( Bel) 73 72, Bradley Dredge 72 73

Les joueurs suivants ont raté la coupure:

146 Steven Brown 74 72, Richard Bland 74 72, Mike Lorenzo-Vera (Fra) 75 71, Callum Shinkwin 75 71, Mikko Korhonen (Fin) 74 72, Chris Paisley 72 74, Hideto Tanihara (Jpn) 71 75, Pharaon Khongwatmai (Tha) 72 74, Gavin Moynihan (Irl) 73 73 Trevor Immelman (Rsa) 71 75, Fabrizio Zanotti (Par) 73 73, Eddie Pepperell 76 70, Ruaidhrí McGee (Irl) 72 74 Edoardo Molinari (Ita) 76 70, Pádraig Harrington (Irl ) 68 78

147 Marcus Kinhult (Suède) 77 70, Maximilien Kieffer (en allemand) 75 72, Jacques Kruyswijk (Rsa) 72 75, Scott Hend (Aus) 78 69, Jeff Winther (Den) 73 74, Rak hyun Cho (Kor) 74 73, Gavin Green (Mon) 73 74, Rafael Cabrera -Bello (Spa) 76 71, Cormac Sharvin (NIrl) 73 74 Matthew Baldwin 72 75, Matthias Schwab (Aut.) 71 76, Lee Slattery 73 74, Kiradech Aphibarnrat (Tha) 73 74, Ryan Evans 70 77, Andrea Pavan (Italie) 74 73, Paul McGinley (Irl) 73 74 Mark Foster 77 70, Nino Bertasio (Ita) 80 67

148 Lucas Bjerregaard (Den) 75 73, Colm Moriarty (Irl) 73 75 SSP Chawrasia (Ind.) 73 75, David Howell 73 75, Clement Sordet (Fra) 74 74, Shubhankar Sharma (Ind.) 74 74, Austin Connelly (Can) 75 73, Jordan Smith 73 75

149 Nico Geyger (Chi) 75 74, Christofer Blomstrand (Suède) 77 72, Bradley Neil 79 70, Alvaro Quiros (Spa) 75 74, Haotong Li (Chn) 73 76, Brett Rumford (Aus) 78 71, Sébastien Gros (Fra) 75 74, David Lipsky (États-Unis) 73 76, Connor Syme 72 77, Thomas Detry (Bel) 74 75, Grego ry Havret (Fra) 76 73, Oliver Farr 77 72

150 Jason Scrivener (Autriche) 73 77, Marcel Siem (Allemagne) 73 77, Daniel Im (États-Unis) 80 70, Lorenzo Gagli (Ita) 72 78, Sam Brazel (Aus) 77 73

151 Cian McNamara (Irl) 76 75 Darren Clarke (Irl) 75 76

152 Laurie Canter 75 77, Carlos Pigem (Spa) 75 77, Matthew Fitzpatrick 77 75, Alexander Levy (Fra) 80 72, Neil O'Briain (NIrl) 78 74

153 Robert Karlsson (Suisse) 76 77, Matt Wallace 80 73

154 Scott Fernandez (Spa) 75 79

155 Tapio Pulkkanen (Fin) 77 78, Lasse Jensen (Den) 79 76, Justin Walters (Rsa) 75 80, Pedro Oriol (Spa) 78 77

156 Stephen Gallacher 78 78, Soomin Lee (Kor) 78 78

158 Jason Norris (Aus) 82 76

159 Chase Koepka (États-Unis) 78 81

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *