Actualités Compétitions

Le Rotary-Club se renouvelle – 17/07/2017

Les trois nouveaux membres entourés des responsables du Rotary./  Photo Cyrille Marqué.

Les trois nouveaux membres entourés des responsables du Rotary./ Photo Cyrille Marqué.

Cela fait plusieurs années que ce n’était pas arrivé : le Rotary-Club Tarbes-Pyrénées Union a intronisé trois nouveaux membres à la Vieille Auberge, à Ibos. Un nouveau président a été également nommé.

«Servir d’abord» : c’est la devise des Rotary-Club que les trois nouveaux membres du club de Tarbes-Pyrénées Union, issu de la réunion de deux clubs en 2011, devront mettre en application. Cela fait plusieurs années que le club de Tarbes, qui trouve son origine en 1936, n’avait pas intronisé autant de néorotariens. Adjoint du gouverneur de district qui comprend 97 clubs, Philippe Gaillard a honoré la cérémonie de sa présence.

«Est-ce le signe d’un renouveau et peut-être d’un réengagement associatif ?», se demandent-ils. Peut-être. Toujours est-il que les trois nouveaux membres ont des parcours riches, parfois atypiques.

Honneur aux dames d’abord avec Nathalie Patrigeon, 46 ans. Cette ancienne coiffeuse s’est reconvertie architecte d’intérieur. «Je trouve que ce club est très bien encadré et donner un peu de son temps pour participer à certaines œuvres me plaît.» Deuxième personnalité intronisée : Pascal Robert, 52 ans, responsable de l’agence de communication PCR à Tarbes. Cet ancien ingénieur des Arts et des Métiers, père d’un enfant en bas âge, a travaillé pour un prestataire d’Alstom à la livraison du TGV en Corée. Ce marcheur invétéré trouve dans cet engagement «le prolongement de son implication dans le tissu associatif depuis longtemps». Troisième mousquetaire de la promotion : Jacques Marty, 65 ans, ancien cadre de la Banque de France, responsable d’une société de gestion de patrimoine. Sa motivation ? «Le côté convivial et bien entendu la participation aux œuvres caritatives qui sont l’essence du club.»

Comme ses autres membres, tous les trois auront à cœur de servir les actions du club.

Le président sortant Francis Malaurie, qui cède la place à Alain Lacassie, pharmacien biologiste, en a dressé l’inventaire : sur le plan local l’organisation d’une compétition de golf pour financer des joëlettes pour le handisport, une participation à la collecte annuelle de la Banque alimentaire, depuis quinze ans des concerts de jazz pour les Enfants de la Lune qui ne supportent pas les rayons ultraviolets, l’accueil physique des donneurs du sang, à l’échelon national le versement de la recette d’une séance de cinéma à la recherche pour les maladies du cœur dans le cadre de l’opération «Espoir en tête», sur le plan international des dons pour l’éradication de la polio dans le monde ou encore le financement de puits d’eau au Sénégal en jumelage avec le club de Barcelos, au Portugal.

Pour sa part, le nouveau président envisage de s’associer au Maxiloto contre le cancer «organisé par nos amis de Lourdes, de Cauterets et des Lions-club».