La décision derrière cet étrange putt Zach Johnson à Travelers

Zach Johnson a été l'un des meilleurs joueurs que vous n'ayez jamais vu lors du deuxième tour du Championnat des Voyageurs.

Au troisième trou, Johnson a regardé sa balle tomber d'un coup, puis l'a tirée

PLUS: 9 fois les règles du golf ont été brisées, parfois de manière bizarre

"C'est presque comme si ça s'était arrêté, il s'est arrêté, il s'est arrêté, c'est le meilleur comme je peux l'expliquer. " C'est ainsi que Johnson expliquait les circonstances bizarres entourant le putt bizarre sur le numéro 3 du règlement officiel du circuit de la PGA John Mutch.

Johnson visait, à 18 pieds de l'épingle. Son putt était mort, rampant jusqu'au trou et assis sur la lèvre. Conformément à la Règle 16-2, Johnson a compté les 10 secondes allouées avant d'adresser la balle pour l'engager. Bien sûr, juste après que ses dix secondes se soient écoulées, Johnson s'adresse au ballon et avant de le frapper, la balle vacille dedans. [19659006] Voici quelque chose que vous ne voyez pas tous les jours.https: //t.co/xS8EHldtT1 pic.twitter.com/EHAzoF0kiu

– PGA TOUR (@PGATOUR) 23 juin 2018

Après quelques délibérations, le ballon a été retourné à la lèvre pour un quatrième tir, donnant à Johnson un pair à la place de ce qui semblait être un birdie. Selon la Règle 16-2:

"Lorsqu'une partie de la balle surplombe le rebord du trou, le joueur a suffisamment de temps pour atteindre le trou sans délai déraisonnable et dix secondes supplémentaires pour déterminer si la balle est Au repos, si la balle n'est pas tombée dans le trou, elle est considérée comme étant au repos Si la balle tombe dans le trou, le joueur est censé s'être enfoncé avec son dernier coup et doit ajouter une pénalité

CONNEXE: L'heure à laquelle Scott Langley a été sauvé par la «règle des 10 secondes»

Johnson a ensuite discuté du cas curieux de sa balle vacillante après la ronde.

        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *