Koepka mène par deux coups après le troisième tour au championnat de la PGA

Par Andrew Both

ST. LOUIS (Reuters) – Brooks Koepka avait ses rivaux dans les cordes mais n’a pas pu livrer un coup de grâce et son avance a été réduite à deux coups sur Adam Scott après le troisième tour du Championnat de la PGA samedi.

pour égaler la plus grande avance de 54 trous de l’histoire du tournoi quand il a réussi cinq tirs au but après 13 trous d’un groupe important dont Tiger Woods à Bellerive.

un quatre sous la normale 66 pas exactement ce que Koepka avait en tête quelques heures plus tôt à Bellerive.

Un total de moins de 198 ans laissait encore Koepka en vue de son troisième titre majeur en 14 mois L'attaque des champions de l'US Open sur le Wanamaker Trophy avait été relâchée.

L'Australien Scott a réalisé un tir de qualité irréprochable, un 65 meilleur score de l'après-midi, marqué seulement par deux putts manqués, dont un de sept pieds à le dernier.

Un ancien N ° 1 mondial et vainqueur du Masters 2013, Scott s'est hissé à la deuxième place avec 10 sous, tandis que l’Espagnol Jon Rahm (66) et les Américains Rickie Fowler (69) et Gary Woodland (71) étaient trois.

Woods, dont l'accusation précédente sur le front le plus facile des neuf a soulevé l'excitation de la galerie massive, était parmi une impasse de six traînées par quatre coups.

année, mais il était un peu déçu, notamment avec un trois coups au 17e rang.

"Cela aurait pu être un peu plus serré, mais j’ai un coup de feu pour demain", at-il déclaré.

Plus tôt, Koepka a amené Bellerive à ses genoux proverbiaux avec cinq birdies dans une moitié de 30 coups.

Et il a fait en sorte que cela soit si facile.

Il a percé un seul putt long, les quatre autres birdies venant de

Koepka semblait être un candidat improbable, mais il le laissa tomber.

Un boguey du 14, où il a trouvé un bunker de gazon, a mis fin à une série de 43 trous sans chute.

Dix ans après son 14e et dernier titre majeur, il exposa des nuances.

Profitant des verts doux de guimauve, il frappe une série de coups d'approche précise et se convertit avec le putter pour piller cinq birdies.

Seul un boguey de trois coups au cinquième trou a stoppé sa progression, bien qu'il ait rapidement mis le recul derrière lui pour faire les trois prochains trous.

RETARDS MÉTÉOROLOGIQUES

Woods était parmi les 77 joueurs qui sont revenus tôt Samedi pour compléter le deuxième tour retardé par la météo. [19659022] Woodland n’était pas parmi eux, ayant terminé sa ronde vendredi matin.

Son score de 10 sous la normale de 130 par match correspondait au plus bas total à mi-parcours de l’histoire du championnat. et un coussin à deux coups sur Koepka.

(Reportage additionnel de Steve Keating; Édité par Ed Osmond, Neville Dalton, Ian Ransom)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *