Kevin Kisner, UGA, en tête du championnat de la PGA

Lors de cette 100ème édition du championnat de la PGA, le gagnant pourrait être Mère Nature. Le perdant? Un parcours de golf difficile Bellerive Country Club qui a été neutralisé par les pluies.

La PGA of America travaille depuis des mois pour préparer Bellerive à accueillir la 4ème et dernière finale de 2018. Ils ont investi de l'argent pour améliorer le soutage, façonner les fairways, laisser le rugueux devenir luxuriant et rapide. Et après toute cette préparation, et en essayant de tout garder en vie pendant des semaines de chaleur à plus de 90 degrés, les pluies sont arrivées. De lourdes averses avant le début de la semaine, lors de la séance d’essais de mardi, et même la suspension de l’action du 2e tour de vendredi (y compris la grêle apparente).

Le cours était déjà adouci par les pluies avant le début de jeudi. Mais avec les précipitations supplémentaires, le parcours ne jouera pas beaucoup, car il jouera facilement. Les conducteurs imprécis peuvent prendre moins de club en sachant que s'ils l'obtiennent dans le fairway, ils peuvent toujours frapper un club plus long et garder le ballon sur le green et sur la ligne prévue. Pas de rebond ferme, donc des crêtes et des plateaux glissants. Ciblez le golf à son meilleur. Et comme le peloton est le meilleur du monde, ces gars-là peuvent jouer au golf de façon ciblée.

Pour le contingent UGA, Bubba Watson a surpris le plus mais pas de manière satisfaisante. Son ouverture même par 70 a été suivie par un vendredi matin de 78. Avant les pluies, les autres golfeurs ont obtenu 9 manches de 65 ou plus, dont 2 63 de record. Bubba ne l’avait pas.

Comme la pluie est tombée vers 15h30, environ la moitié du terrain était encore sur le parcours lorsque le jeu a été suspendu. Brian Harman était parmi ceux qui n'ont pas terminé leur tour. Son jeudi 72 n'était pas génial, mais la ligne de coupe semble être à égalité ou 1 sous la normale, et Brian est actuellement +1 au total avec 5 trous à jouer.

Russell Henley a mal débuté avec un 74, mais un 65 dans son deuxième tour lui a permis de gagner 74 places et probablement en sécurité dans la ligne de coupe avec un total de -1.

Chris Kirk a également terminé son 2e tour. Le jeudi a eu comme conséquence un 68 avec un putter chaud. Vendredi n'était pas aussi bon avec le bâton plat, mais même le par 70 le maintient à 2 sous la normale et joue le week-end.

L'histoire est Kevin Kisner. Kisner était très en lice au championnat de la PGA de l’année dernière et a régulièrement progressé pour devenir l’un des 20 meilleurs golfeurs américains. Il a partagé la tête du classement lors du Championnat d’Open du mois dernier en terminant finalement en 2e position. Il a gardé son mojo, et a tiré un vendredi fulgurant 64 qui, combiné à ce premier tour 67, le place à la 2e place à 9 sous le par.

Son compagnon de jeu et frappeur extrêmement long, Gary Woodland (64-66), lui donne un coup de pied. Woodland est un favori de la foule, ou du moins un point focal de la foule. La foule étant principalement centrée sur le Missouri (Bellerive est à Saint-Louis), le Jayhawk du Kansas a eu un gros public, et il a monté un spectacle. Entre Kisner et Woodland, ils ont tiré un mythique ballon de 11 sur 59… chaque golfeur poussant l’autre alors qu’ils tombaient tous les deux bas.

On verra ce que signifie la reprise du samedi 2 samedi, on peut s'attendre à ce que les conditions soient super douces et les scores très bas. Accordez-vous à TNT de 8 h à 18 h (heure de l’Est), heure à laquelle CBS reprendra la couverture télévisée jusqu’à la fin de la partie.

Et comme toujours …

GO 'DAWGS !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *