Jason Day

Kevin Kisner et Hideki Matsuyama s’installent en tête à l’USPGA – Golf

Co-leader à l’issue du premier tour en compagnie de Thorbjorn Olesen, Kevin Kisner a nouvelle fois prouvé qu’il était en forme ce vendredi matin. Sous le soleil et dans la chaleur étouffante de Caroline du Nord, l’Américain, auteur d’un joli 67 (-4) hier a continué sur sa lancée. Le double vainqueur sur le PGA Tour n’a quasiment pas fait d’erreur (seulement un bogey au 13) et saupoudré sa carte d’un eagle et de 3 birdies. « Les trous 7, 8, 14 et 15 sont les trous où j’arrive à plutôt bien scorer cette semaine (- 7 en deux jours sur ces trous) et si je fais -3 sur ce passage les deux prochains jours, je signe tout de suite. Je suis très content de mon jeu. J’attrape beaucoup de fairways ce qui est plutôt une bonne chose sur ce parcours. »

A 33 ans, le natif d’Aiken (Caroline du Sud) dispute cette semaine son 12e tournoi Majeur. Sa meilleure performance reste pour le moment une 12e place à l’US Open 2015. « J’ai appris qu’en Majeur, vous devez être capable d’attaquer dès que vous le pouvez. Mais vous devez aussi être à l’aise avec les putts 1m20 à 1m50 pour sauver le par sur les trous que vous attaquez. C’est pour moi un point capital ».

Matsuyama : le Japonais présent

Avec une deuxième carte de 67 (-4) et un score total de -8, Kisner rentrait au club house dans la peau de seul leader. Mais Kis n’allait pas rester seul devant. Car aujourd’hui, il fallait compter sur Hideki Matsuyama. Le Japonais a réalisé la performance de la journée. Après un aller bouclé en -2 grâce à deux birdies au 5 et au 7, le joueur de 25 ans a accéléré sur le retour : plantage de mât au 12 et putt d’1m20 pour birdie, plantage de mât au 13 pour un nouveau birdie à la clé et rebelote au 14 pour un 3e oiselet d’affilée. Avant l’interruption de jeu (risques d’orages), le quintuple vainqueur sur le PGA Tour ne pointait qu’à 2 coups de Kisner.

Un retour de feu

Pas de baisse de rythme à la reprise. Sur le 15 (par 5) après un deuxième coup resté dans la bute, le lauréat du Bridgestone Invitational 2017, a délivré un chip magique qui venait terminer sa course à moins d’un mètre du trou pour un birdie donné. En chauffe, le Japonais enquillait un nouvel oiselet au 17 pour rejoindre la tête. Avec un retour impressionnant (5 birdies sur ses 6 derniers trous) Matsuyama rend une carte de 64 (-7), la meilleure de cet USPGA et rejoint la tête du tournoi. À -8, les deux hommes devancent Jason Day, auteur d’un joli 66 (-5), de deux coups et de 3 longueurs un groupe composé de Louis Oosthuizen, Francesco Molinari et Chris Stroud. Mais l’Américain a encore 5 trous à jouer.

Et Rory ? et Jordan ?

Rory McIlroy n’a pas encore trouvé la recette pour dompter ce Quail Hollow nouvelle formule. Tellement à l’aise au Wells Fargo, le Nord Irlandais a plus de mal cette semaine. Après son 72 (+1) hier, Rory a encore lâché un point au parcours. Parti du 10, le quadruple vainqueur de Majeur s’est bien battu sur son aller mais s’est, lui aussi, cassé les dents sur les neufs premiers trous du parcours. « J’ai vraiment bataillé pour être sous le par après mes 9 premiers trous. Mais après, j’ai eu plus de mal à me mettre en bonnes positions pour être près des drapeaux. Je n’ai pas aussi bien mis en jeu qu’hier et sur ces greens très fermes, certaines positions de drapeaux sont très compliquées. » Après deux tours et un nouveau 72 (+1), Rors est 31e.

Pour Spieth, la remontée tant attendu n’a pour le moment pas eu lieu et même si rien n’est encore joué, il faudrait quand même un week-end irréel pour voir l’Américain s’imposer. Le triple vainqueur de Majeur n’a griffonné qu’un seul birdie sur sa carte aujourd’hui contre trois bogeys. Avec un score de 73 (+2), Spieth se retrouve 46e à 11 coups de la tête.

Et sinon ?

Toujours dans le coup après deux tours, on retrouve : Rickie Fowler, Justin Thomas et Paul Casey. Septièmes (-3) ils ne sont qu’à 5 coups de la tête. Derrière, à noter la belle remontée de Ryan Fox. Lauréat du Vaudreuil Golf Challenge 2015 sur le Challenge Tour, le Néo-Zélandais s’est offert une carte de 66 (-5) pour grimper à la 11e place (-1). Un rang qu’il partage notamment avec Brooks Koepka. Dustin Johnson et Henrik Stenson pointent, eux, en 31e position (+2).

Avec un cut  fixé à +5, c’est terminé pour : Justin Rose (78e, +6), Luke Donald (86e, +7), Alexander Levy (86, +7),  Bubba Watson (86e, +7), Nicolas Colsaerts (86e, +7), Jimmy Walker (97e, +8), Ernie Els (97e, +8), Sergio Garcia (97e, +8) ou encore Phil Mickelson ( 120e, +11).

Suivez l’USPGA en direct sur notre compte Instagram :

—> http://bit.ly/2uszS9c


JP. RODENBURGER, à Charlotte