Franceinfo golf. Une première victoire française cette saison?

0
5
Mike Lorenzo Vera leader des Masters du Qatar.Mike Lorenzo Vera leader des Masters du Qatar. (Twitter / tournée européenne)

Il n'a pas fait la moindre différence, comme l'Australien Deyen Lawson pour le plus grand plaisir des commentateurs et les quelques spectateurs présents, mais il savait jouer des rafales de vent aux portes du désert pour rester en tête du classement.

À 34 ans, Mike Lorenzo Vera a terminé sa deuxième journée à quatre heures et est resté avec le Sud-Africain Harding et Coetzee à huit sous-normes. Pas assez pour submerger une vague d’optimisme chez ce joueur basque toujours prudent.

"J'ai juste eu un petit manque d'énergie parce que l'alarme était très tôt "dit Mike Lorenzo Vera,"J’ai perdu deux balles sur 16, alors que j’avais pris une magnifique course à huit mètres du drapeau et que j’avais pris trois coups roulés sur un, un sur cinq et que j’avais fait un terrible boguey, j’ai senti que j’avais perdu mon pied et j’ai finalement réussi à sur la route à nouveau et il fait vraiment chaud. "

Mike Lorenzo Vera a rejoint l'élite du golf européen à l'âge de 22 ans et a été relégué deux ans plus tard pour entamer cinq saisons de purgatoire en deuxième division. Mais ces trois dernières années, il a su tout faire pour performer.

Patrice Barquez, responsable du secteur professionnel de la Fédération française de golf, confirme sa troisième place à l’Open de France il y a deux ans, sa deuxième à l’Open de Sicile en mai et sa troisième en Suisse en septembre, après avoir remporté son premier succès sur le circuit européen.

"Il a rassemblé des informations et des informations auprès des plus grands entraîneurs d'Europe, tant au putting qu'au plus haut niveau, et a été entouré de Meriem Salmi, une grande psychologue sportive française qui travaille toujours principalement avec Teddy Riner, pour cette victoire. atteindre, le plaisir de gagner.

Il met tout en œuvre pour la victoire, après avoir bien travaillé, ce n'est pas pour cela que vous allez gagner, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, même si le drapeau tricolore du joueur est le plus régulier depuis deux ans. , il a toujours ce goût amer, il n’a pas encore gagné et si vous êtes un champion, c’est difficile à accepter. "

Mike Lorenzo Vera, 133ème mondial et numéro deux tricolore, devra montrer sa force mentale lors des deux derniers tours. Adrien Saddier, 36ème sur cinq coups, est le seul autre tricolore à franchir la coupe. Deuxième de la semaine dernière à Oman, Clément Sordet a été éjecté après les deux premières manches, tout comme Raphaël Jacquelin ou Romain Langasque. Victor Dubuisson s'est arrêté après le premier tour.

Articles connexes

Continuer la lecture