PRÉSENTATION – De Dustin Johnson à Bubba Watson, trois fois vainqueur des cinq dernières éditions, dont Rory McIlroy, Justin Thomas et un Tiger Woods, le spectacle Pacific Palisades de cette année ressemble beaucoup à un tournoi de Grand Prix. Slam.

C'est toujours la même histoire lorsque l'on présente un tournoi du PGA Tour. Le terrain est souvent à couper le souffle et atteint presque chaque coup d'un tournoi du Grand Chelem. Celui du Genesis Open, joué à l'emblématique Riviera Country Club, un par 71 né en 1927 et d'une longueur de 6 695 mètres, n'échappe pas à la règle. Six des dix premiers pays du monde (ou si vous préférez quatorze des vingt premiers) commencent effectivement.

Une victoire, six top 3

Le récent vainqueur de la tournée européenne de Saudi International, Dustin Johnson, numéro un mondial 3, a également une période assez favorable sur le circuit américain. Par exemple, il s’est classé quatrième au Tournoi des champions Sentry début janvier. Alors que le titulaire de l'US Open 2016 vient de remporter la 45e place du Pro-Am AT & T Pebble Beach, le parcours de Pacific Palisades à Los Angeles se porte bien depuis son imposition en 2017, sans oublier ses six sommets 3 Troisième gestion des déchets Il y a 14 jours, Justin Thomas, numéro 4 mondial, est également en plein dynamisme. Neuvième en 2018, il n'a manqué aucune réduction dans quatre participations.

McIlroy, un peu en retard

Il a également le récent vainqueur de la tournée européenne (Omega Dubai Desert Classic), Bryson DeChambeau, n ° 5, les résultats sont très alignés sur le PGA Tour depuis le début de la saison 2018-19. Victorieux le 4 novembre à l'Open des hôpitaux pour enfants Shriners, il n'a jamais terminé au-delà de la douzième place en quatre sorties … Dans le même esprit, nous retrouvons l'Espagnol Jon Rahm, numéro 6, vainqueur début décembre du Hero World Challenge au Bahama & ### Et n'a jamais plaidé pire cette saison qu'une dixième place sur cinq présences lors de la tournée américaine. Et que dire de Xander Schauffele, numéro 7 mondial, deux fois vainqueur (WGC-HSBC Champions et Sentry Tournament of Champions) et qui reste dans le magnifique top 10 (9e) de la Riviera en 2018. Curieusement, Rory McIlroy, n ° 9, qui affiche actuellement les chiffres les moins "solides", est proportionnellement protégé car les Nord-Irlandais ont tout de même offert une quatrième place au Tournoi of Champions et un top 5 à Farmers Insurance Ouvert (5) le 27 janvier.

Du début à 16 ans et 2 mois

Bubba Watson, le quatrième à Phoenix (Arizona) le 3 février, sera sous les feux de la rampe, mais en particulier les propriétaires de trois succès au Genesis Open au cours des cinq dernières saisons (2014, 2016 et 2018). L'année dernière, le bras droit de Bagdad a mis fin à deux ans de pénurie avant de passer rapidement au Match Play WGC-Dell Technologies et au championnat des voyageurs. Quant à la cerise sur le gâteau de ce plateau, tout royal, il s’appelle simplement Tiger Woods. L'ancien numéro 1, classé 13ème au classement mondial du 11 février 2019 et disputant les deux premiers tours avec Justin Thomas et Rory McIlroy, revient dans la compétition après sa vingtième place à Torrey Pines fin janvier. L'année dernière, pour son grand retour sur la Riviera après onze ans d'absence, il n'avait pas réussi à franchir la ligne. Sur le même parcours où, en 1992, à l'âge de 16 ans et 2 mois, il avait joué son premier tournoi estampillé PGA Tour!

Genesis Open (PGA Tour) – Dotation de 7 400 000 $ (dotation de 6 545 748 €)

Les joueurs à regarder

Bubba Watson (États-Unis), Rafa Cabrera-Bello (Espagne), Patrick Cantlay (États-Unis), Paul Casey (Ang), Bryson DeChambeau (États-Unis), Tony Finau (États-Unis), Ernie Els (AfS), Tommy Fleetwood (Ang), Sergio Garcia (Aspen), Brian Gay (États-Unis), Branden Grace (AfS), Adam Hadwin (Can), James Hahn (États-Unis), Tyrrell Hatton (Ang), Dustin Johnson (États-Unis), Si Woo Kim (CdS), Matt Kuchar (États-Unis), Scott Langley (États-Unis), Marc Leishman (Australie), Hideki Matsuyama (Japon), Rory McIlroy (IdN), Phil Mickelson (États-Unis), Kevin Na (États-Unis), Louis Oosthuizen (AfS), Jon Rahm ( Aspen), Xander Schauffele (États-Unis), Adam Scott (Aus), Cameron Smith (Aus), Jordan Spieth (États-Unis), Scott Stallings (États-Unis), Kevin Streelman (États-Unis), Chris Stroud (États-Unis), Justin Thomas (États-Unis) Harold Varner III (États-Unis), Tiger Woods (États-Unis).

Pour suivre le Genesis Open (PGA Tour) à la télévision:

Jeudi 14 février 1er tour: 20h00 (golf +); 00h25 (Canal + Sport)

Vendredi 15 février, 2e tour: 20h00 (golf +); 01.05 (Canal + Sport)

Samedi 16 février, 3ème tour: 19h (Golf +); 1h45 (Canal + Sport)

Dimanche 17 février, 4ème tour: 19h (Golf +); 21h (Canal + Sport)