PRÉSENTATION – Après deux escales dans les îles hawaïennes, le circuit de la PGA retourne sur le continent nord-américain. Direction La Quinta (Californie) où l'Espagnol Jon Rahm tentera de conserver son titre l'année de la 60e édition!

Cette édition 2019 du Desert Classic (toujours appelée CareerBuilder Challenge au moment de l’officialisation de la saison 2018-19 du PGA Tour) est tout sauf un rendez-vous pour le circuit américain. Elle fête ses 60 ans cette semaine. Un événement lancé en 1960 et soutenu depuis plus de 40 ans par l'acteur, chanteur et comédien Bob Hope, complètement accro au golf et décédé le 27 juillet 2003 à l'âge de … 100 ans!

Sur une bonne dynamique

Tournoi atypique puisqu'il rivalise avec un amateur, le Desert Classic se joue au Stadium Course de Quinta (Californie), sur trois parcours différents dans les trois premiers tours: la PGA West (normale 72 6 504 mètres), la PGA West & # 39 ; s le parcours du tournoi Nicklaus (par 72 de 6 546 mètres) et le Country Club de La Quinta (par 72 de 6 456 mètres). L'année dernière, l'Espagnol Jon Rahm a dû se résoudre à quitter les séries éliminatoires avec Andrew Landry, avant de quitter l'oiseau qui tue au 76e trou. Détenteur du titre, le vainqueur de la Ryder Cup 2018 avec l'équipe européenne est actuellement dans une bonne dynamique avec une 8ème place au Tournoi des Champions Sentry il y a quinze jours après avoir remporté le Hero World Challenge aux Bahamas début décembre.

Mickelson, la passe de trois?

Face à lui, on retrouve l'actuel numéro 1 mondial, Justin Rose. C'est la première fois depuis son succès dans les séries éliminatoires de la Coupe FedEx 2018 que l'Anglais démarre un tournoi du PGA Tour. Un retour important depuis son retour à La Quinta depuis 2010. Attention également à Phil Mickelson qui est la première apparition sur les fairways depuis son match exhibition de fin novembre contre Tiger Woods. Double vainqueur en 2002 et 2004, Lefty a réussi à prendre la troisième place ici en 2016. Parmi les curiosités du champ 2019 rassemblant 156 joueurs, notons enfin la présence du vainqueur du Masters 2016, l'anglais Danny Willett. Radar disparu depuis près de deux ans, l'homme de Sheffield a brillamment remporté le championnat du DP World Tour fin novembre sur le circuit européen, devant son compatriote Matt Wallace et l'américain Patrick Reed, également détenteur de la veste verte. C'est sa troisième participation au Circuit de la PGA cette saison après une coupe manquée au Safeway Open et une 23e place à la CJ Cup @ Nine Bridges en octobre dernier.

Desert Classic (PGA Tour) – dotation de 5 900 000 $ (dotation de 5 146 362 €)

Les joueurs à regarder

Jon Rahm (Esp), Hudson Swafford (États-Unis), Jason Dufner (États-Unis), Andrew Landry (États-Unis), Bill Haas (États-Unis), Corey Conners (Can), Charles Howell III (États-Unis), Scott Piercy (États-Unis), Sebastian Munoz (Col), Ryan Palmer (États-Unis), Andrew Putnam (États-Unis), Reavie (États-Unis), Brian Stuard (États-Unis), Adam Hadwin (Can), Charley Hoffman (États-Unis), Peter Uihlein (États-Unis), Patton Kizzire (États-Unis) ), Russell Konx (Eco), Phil Mickelson (États-Unis), Pat Perez (États-Unis), Justin Rose (Ang), Jhonattan Vegas (vendredi), Danny Willett (Ang), Bud Cauley (États-Unis), Richy Werenski (États-Unis), Patrick Cantlay (États-Unis).

Pour suivre le Desert Classic (PGA Tour) à la télévision:

Jeudi 17 janvier, 1er tour: 21h00 (Golf +); 01h30 (Canal + Sport)

Vendredi 18 janvier, 2e tour: 21h00 (Golf +); 1h15 du matin (Canal + Sport)

Samedi 19 janvier, 3ème tour: 21h00 (Golf +); 22h00 (Canal + Sport)

Dimanche 20 janvier, 4ème tour: 21h00 (Golf +); 22h00 (Canal + Sport)