Kuchar commence ses vacances à Hawaii avec la victoire

0
6

HONOLULU (Mise à jour sur le swing) – Matt Kuchar n’a pas pris le départ qu’il souhaitait dimanche au Sony Open, ni avec trois bogueys de cinq trous après avoir effectué une manche sur trois.

La finition était meilleure que ce qu'elle aurait pu imaginer.

Kuchar a repris le contrôle à la fin de la chaleur avec des putts dos à dos, le second en n ° 16 provoquant une manifestation d'émotion rare avec une pompe à main. Et quand il a attrapé un oiselet et une victoire à quatre coups sur Andrew Putnam, il a regardé à travers le ciel vers un arc-en-ciel qui s'étendait à travers le ciel.

"C'était trop cool de voir un arc-en-ciel apparaître sur le 18ème trou", a déclaré Kuchar.

Encore mieux? Davis Love III, qui détient toujours le meilleur moment arc-en-ciel du championnat PGA 1997 à Winged Foot, était là pour le saluer.

Kuchar a surmonté son départ bâclé avec un golf sans faille jusqu'à la fin de la course – il a placé le contrôle des oiseaux sur les 13 derniers trous – et a sauté avec un parcours critique à trois trous vers Waialae pour un score de 4 à 66, pour devenir le premier multiple vainqueur du PGA Tour cette saison.

Il a remporté la Classique Mayakoba au Mexique il y a deux mois, une autre finition plus serrée que nécessaire.

Pas mal pour un homme de 40 ans qui a terminé la saison dernière sans se qualifier pour le Tour Championship pour la première fois depuis 2009 et a mis fin à sa série de matchs avec huit consécutives Ryder Cup et Presidents Cup.

"J'étais assez frustré", a déclaré Kuchar. "Je pense que la chose frustrante était que je sentais que je faisais de bonnes choses et que je ne voyais tout simplement pas de résultats. C'est parfois difficile à prendre, quand vous pensez que vous êtes sur la bonne voie et que vous ne voyez pas de résultats, content de le voir se retourner. "

Ce n’était pas aussi facile que l’indique une victoire à quatre coups.

Fuyant pour la première fois ce week-end, Kuchar était sur le point de tirer deux fois au tournant lorsque Putnam a frappé un tir de bunker de 30 mètres à une dizaine de centimètres de la coupe. Kuchar est sorti faiblement et a réussi à placer le birdie de 10 pieds sur le neuvième de la normale-5 pour rester à portée. Il a attrapé Putnam au prochain trou avec une pente agressive et une montée sur la pente. Après avoir échangé des birdies, ils étaient à égalité avec cinq trous à jouer.

Putnam a commis sa seule erreur avec un fer 9 dans un bunker profond à gauche du 14e green, menant à bogey. Kuchar a suivi avec des lancers de 12 pieds sur les deux trous suivants et était sur le point de remporter sa neuvième victoire en carrière.

"Je suis un peu déçu en ce moment", a déclaré Putnam après avoir clôturé avec un 68. "Je suis sûr que, quand j'y pense, ça a beaucoup de bonnes choses." Kuch jouait des oiseaux et bien en descendant, je ne pouvais tout simplement pas le suivre. "

Putnam, qui a remporté le championnat Barracuda l'été dernier et a été finaliste pour la Classique FedEx St. Jude pour Dustin Johnson, figure dans le top 50 mondial pour la première fois de sa carrière à la 45e.

Ce n'est que la deuxième fois que Kuchar gagne deux fois dans la même saison. Il a remporté le championnat et jeu commémoratif en match play en 2013.

Maintenant, il a la viande de la saison devant lui.

"Je veux voir à quel point cette année peut être géniale", a déclaré Kuchar.

Il a terminé à 22 moins 258, le troisième total le plus bas de l'histoire de Waialae derrière le record du 253 PGA Tour marqué par Justin Thomas en 2017 et le score de Jimmy Walker sur 257. quand il a gagné en 2015.

Corey Conners du Canada, qui s'est qualifié sur le terrain lundi, a joué un week-end à 64-64 et était à égalité pour la troisième place pour la troisième place, même si personne n'a une chance sérieuse de participer à une course à deux joueurs au sommet. .

Malgré tout, la performance était excellente pour Conner, qui avait à peine manqué une carte de circuit complet de la PGA l’année dernière. En plus du finaliste de Sanderson Farms de la saison dernière, il a presque autant de points de la Coupe FedEx que l'an dernier, avec une 130e place.

Marc Leishman (64 ans), Hudson Swafford (64 ans) et Chez Reavie (67 ans) ont également terminé à égalité en troisième position.

Love, qui a joué pour la première fois au Sony Open en 1986, a raté un coup au plus bas score de 72 trous de sa carrière. Son week-end de 64 à 65 ans lui donnait une égalité pour la septième place. Il se dirige maintenant vers Singapour dans l'espoir de gagner une place au British Open.

Kuchar était absent depuis plus de quatre ans depuis sa victoire sur le circuit de la PGA avant de gagner au Mexique. Il est à nouveau vainqueur et, pour un gars qui aime Hawaii, il était ravi d'avoir déjà une place réservée à Kapalua pour l'équipe des vainqueurs dans 50 semaines.

"Gagner deux sur trois, c'est fou de comprendre", a-t-il déclaré.