Actualités

GP de Val-Quéven. Hugo Archer : « Une belle victoire » – Golf


Hugo Archer s'est imposé de justesse en battant Victor Queinnec à l'issue du play-off.
Hugo Archer s’est imposé de justesse en battant Victor Queinnec à l’issue du play-off.

Licencié à Cicé-Blossac, après avoir fait ses gammes à Cap-Malo, Hugo Archer a remporté, dimanche, le Grand Prix de Quéven. Une victoire acquise à l’issue d’un play-off indécis qui l’opposait à un autre jeune espoir du golf français, Victor Queinnec.

Cette victoire est un soulagement pour le champion d’Ille-et-Vilaine en titre, qui attendait un succès en Grand Prix depuis plus d’un an. « L’année dernière j’avais pris la deuxième place ici, battu par… Victor Queinnec. Aujourd’hui, je le bats. Je n’allais tout de même pas le laisser gagner tous les Grands Prix. » Allusion à la récente victoire du Sud-Finistérien du club de Cornouaille dans le Grand Prix de l’Odet. En tout cas, malgré cette réflexion, la rivalité entre les deux jeunes champions est saine et favorise les performances. Pour arriver en play-off, Hugo Archer a validé, dimanche, une carte de moins trois sous le par, tandis que Victor Queinnec réalisait le meilleur score du jour avec une carte de 67. Avec les scores du premier jour, les deux jeunes pousses se retrouvaient avec le même total : 142. « Pour en arriver là, j’ai effectué, dimanche, six birdies et un eagle (trou joué deux coups sous le par), j’ai rendu des cartes colorées. »

 » Mon play-off ne rentrera pas dans la légende  » 

« Ensuite, il y a eu ce fameux play-off qui ne rentrera pas dans la légende du golf, dans la mesure où je gagne en faisant bogey. » Mieux en tout cas que son rival, qui a fait double bogey alors qu’il semblait mieux placé à l’issue du premier coup. « Je suis parti dans les arbres avant de loger la balle dans un bunker, mais Victor n’a pas fait mieux. » Au bout du compte, un putt bien maîtrisé scellait la victoire du champion de France 2015 dans la catégorie des benjamins. Entraîné par le « pro » de Cissé-Blossac, Jean-Michel Hondet, le jeune champion, qui a découvert le golf dès l’age de cinq ans avec ses parents, adepte de ce sport, savourait son succès, tout en pensant aux prochaines échéances. « Je vais disputer, à partir du 20 juillet, le Grand Prix de La Baule, avant de penser aux championnats de France jeunes. » Cette échéance nationale, qui concerne les minimes (15/16 ans), se déroulera également au Golf international Lucien Barrière de La Baule, du 1e rr au 5 août. Hugo Archer en fait sa priorité.
Y. L. G.