Golf: Pieters et Detry mettent le feu à la Belgique pour son premier succès en Coupe du monde

      Commentaires fermés sur Golf: Pieters et Detry mettent le feu à la Belgique pour son premier succès en Coupe du monde

Par Ian Ransom

MELBOURNE (Reuters) – Thomas Pieters et Thomas Detry ont remporté dimanche à Melbourne la Coupe du Monde de Golf de 7 millions de dollars. Ils ont remporté le premier titre de la Belgique dans cette compétition par équipe, après avoir survécu à un vacillement tardif et à une charge des hôtes australiens.

Les leaders de la nuit par cinq coups, les anciens camarades de l’Université de l’Illinois ont bogeyé le 15 pour voir leur avance se réduire à deux tirs lors des derniers quatuors au Metropolitan Golf Club.

Cependant, ils ont gardé leur sang-froid sur les derniers trous et ont terminé en beauté avec un oiselet le 18 pour remporter leur plus grande victoire en tournoi lors de l'événement co-sanctionné par 28 nations.

"Oui, nous n'étions pas très loin dans la Coupe du monde de football, donc il est bon de la ramener", a déclaré Detry, un journaliste âgé de 25 ans, aux journalistes. Un drapeau belge était accroché à son cou après avoir hissé le trophée du vainqueur avec Pieters.

"Tu joues avec ton meilleur ami et c'est un peu comme un rêve qui se réalise. Il n'y a rien de tel que de représenter ton pays de l'autre côté du monde, c'est juste incroyable."

Detry a fêté sa première grande victoire, n'ayant jamais gagné sur les meilleurs circuits mondiaux, alors que son compatriote de 26 ans a remporté son premier titre sur le circuit américain après trois victoires en Europe.

La paire a divisé le chèque de 2,24 millions de dollars de l'équipe gagnante et a ajouté son nom à un trophée remporté par Jack Nicklaus, Gary Player et Tiger Woods.

Pieters a déclaré que la victoire "passerait très inaperçue" en Belgique, cependant.

"Nous espérons que les enfants – ça va entrer dans les médias et ils vont nous voir des gars sympas."

Leur dernière ronde, moins de 68 ans, leur a laissé un total de moins de 265, soit 23 sur 23, trois de plus que l’Australie (65) et le Mexique (66).

Les espoirs locaux, Marc Leishman et Cameron Smith, ont commencé la journée avec six points de retard, mais ils ont relevé le défi de réussir à tirer en moins de deux minutes lorsque ce dernier a réussi un long tir au bunker brillant à la 14e.

Pieters a répliqué avec un putt birdie de quatre pieds dans le même trou pour ramener l'avance de la Belgique à trois, mais Detry a rouvert la porte, libérant nerveusement un putt de trois pieds le 15.

Alors que la Belgique vacillait, Leishman avait la possibilité de trancher son avance en attaque, mais il réussissait à tromper un birdie à quatre pieds.

Cela s'est avéré décisif, la Belgique se stabilisant avec un oiselet sur le même trou et leur coussin à trois temps suffisait à absorber un dernier boguey le 17.

"De toute évidence, il y avait un putt sur 16 que j'aimerais avoir fait", a déclaré à la presse le numéro 21 mondial, Leishman. "C’était un très mauvais putt en fait … C’est celui que j’aimerais avoir à nouveau.

"Je pense que la Belgique était clairement la meilleure équipe de la semaine. Ils étaient trop bons."

Abraham Ancer, qui a remporté l'Open d'Australie par cinq coups la semaine dernière, a terminé son beau voyage avec Under Down, avec Roberto Diaz, qui se sont alliés pour la dernière ronde de six matches disputés sur le parcours de Sandbelt.

Les champions en titre, le Danemark, ont terminé sixièmes à égalité pour la quatrième place avec le Canada, tandis que Matt Kuchar et Kyle Stanley, des États-Unis, ont terminé ensemble à la 16e place avec le Pays de Galles.

(Édité par John O'Brien / Peter Rutherford)