Actualités Compétitions

Golf – PGA Tour – Dernier tour compliqué pour Tiger Woods au Hero World Challenge

Si, pour son retour à la compétition, les trois premiers tours de Tiger nous avaient rassuré, si ce n’est emballé, sa dernière partie disputée sur le parcours d’Albany (Bahamas) a elle réveillé de vieux démons. Ceux du Woods usé et maladroit de la saison 2015. Malgré encore quelques instants de pure magie, l’ancien numéro 1 mondial a souffert ce dimanche, commettant notamment quelques grosses bévues autour des greens.

Manques de réussite et vrais ratés

Contrairement aux trois premiers tours où il n’avait pas tardé à faire chauffer la machine à birdies, Woods a eu plus de mal à rentrer dans sa partie ce dimanche. Il est vrai que la réussite n’était pas vraiment de son côté sur les premiers trous. Birdie manqué pour deux petits centimètres au 1, même chose au 3 sur un putt monstrueux à 15 mètres, puis au 4 après une nouvelle approche parfaite.

Trop court sur le par 3 du trou n°5, Woods se retrouve sur la plage, théâtre de son exploit de la veille. «Il va encore faire parler sa magie,» s’exclame un fan enthousiaste. Mais si la sortie de bunker est bien maîtrisée, le Tigre prend ensuite deux putts pour son premier bogey du jour. La magie attendra.

Sur le par 5 du 6, Woods commet sa première vraie boulette de la semaine. Dans le sable au pied du green en 2, il manque complètement son approche qui fly le green et atterri 20 mètres plus loin. Le chip à suivre est carrément catastrophique : une gratte qui parcourera à peine 3 mètres. Résultat, un vilain double bogey pour Tiger qui recule à -5.

Trois trous sur un nuage

Après ce terrible enchaînement, on sent bien que quelques doutes commencent à poindre dans le public. Mais Woods va rassurer tout le monde en profitant du petit par 4 du trou n°7 pour signer son premier birdie du jour d’un très bon putt à 4 mètres. «Aller Tiger, back-to-back!» hurle un fan sur le chemin menant au départ suivant. Il sera exaucé d’une ficelle de 10 mètres pour birdie, saluée comme elle se doit par un Louis Oosthuizen en mode fanboy du Tigre.

La magie se poursuit au 9 avec un chip pour eagle qui manque de tomber d’un rien pour un troisième birdie consécutif. Voilà Tiger de retour à -8 total et dans le par pour la journée.

Fin de partie difficile

Très détendu après ce bel enchaînement, Woods va très mal entamer le retour. Après son bogey au 10, il fait l’essui glace autour du green du 11 pour un deuxième double, et manque de réussite au 12 en voyant sa balle fuir le green après une jolie approche (bogey).

A nouveau, Tiger réagit bien avec deux birdies aux 14 et 15 mais la machine semble un peu rouillée. Entre chaque coup, le Tigre s’étire discrètement le dos, preuve que ces 15 mois sans jeu ont laissé des traces. Une dernière erreur au 18 va à nouveau lui coûter cher. Une mise en jeu lachée très loin à droite pour un double bogey final, son troisième du jour.

Un retour encourageant

Apparu très détendu tout au long de la semaine, éclatant parfois de rire sur le fairway en compagnie de Patrick Reed ou Rickie Fowler, Woods boucle au final sa semaine bahaméenne à la 15e place (sur 18) de ce Hero World Challenge. Avec un score total de -4, et une place de n°1 au nombre de birdies cette semaine (24), il signe un retour déjà encourageant, à défaut d’être totalement satisfaisant en raison des quelques grosses erreurs commises au cours de ces 4 tours.

«Ca fait du bien d’être de retour, de jouer à nouveau et d’essayer de battre les meilleurs joueurs du monde, s’exclamait-il en fin de journée. Ça m’avait manqué et j’adore ça. Je fais ça depuis très longtemps et cette période d’absence a été très difficile. Je suis content de ma semaine, notamment de la manière avec laquelle j’ai su rentrer rapidement dans mes parties. J’ai joué de manière agressive et j’ai fait pas mal de birdies, ce qui fait du bien. Mais j’ai aussi pris quelques mauvaises décisions. Franchement, ça m’a fait un petit peu bizarre de ne pas jouer en voiturette, il va falloir que je me réhabitue, qu eje récupère mes jambes et mon corps.»

Quant à savoir quand le Tigre reprendra en 2017, aucun certitude pour le moment : «Je ne sais pas encore mais j’espère de tout coeur jouer un calendrier complet. En plus, vu que je n’ai pas joué depuis longtemps, si je joue décemment je vais très vite remonter au classement mondial.»

Matsuyama s’impose

En tête avec 7 coups d’avance après 3 tours, Hideki Matsuyama a vu son avance fondre en fin de partie. Auteur d’une carte de 73 (+1), le Japonais ne comptait plus que deux coups sur Henrik Stenson à deux trous de la fin. Mais le meilleur joueur de cette fin d’année n’a finalement pas tremblé pour s’offrir son 4e succès sur ses 5 derniers tournois disputés. En -18, il devance de deux coups Stenson, et de trois le trio Fowler – Kuchar – Dustin Johnson.