Actualités Compétitions

Golf – EPGA – Hébert et Stalter dans les dix à Leopard Creek

Hébert et Stalter crescendo

Ils grignotent des places tour après tour et sont désormais tous deux dans le top 10 du Dunhill Championship. À Leopard Creek, Benjamin Hébert a gratté une place ce samedi, passant à la 5e place suite à une carte de 68 (-4). Le Landais est passé en 33 à l’aller (-2) puis 35 au retour (encore -2), totalisant sept birdies.
Trois bons premiers tours en -12, qu’il explique par un changement de putter compensant largement un grand-jeu qualifié de «pas flamboyant. Demain, je continuerai ce que je fais depuis 3 jours et m’engager à 200% dans chaque coup. Le leader est loin mais peu importe, tout sera dans le process.»

Le rookie Joël Slalter l’accompagne dans cette bonne dynamique lors du premier tournoi de la saison. Le Lorrain, diplomé du Challenge Tour, s’affiche à la 10e place. Neuf places de gagnées sur ce moving day, avec notamment un eagle sur le 11, par 4 de 343 mètres. Cette carte de 68 est la meilleure de sa semaine, avec un seul bogey, au 8.

3

Joël Stalter pointe à la 3e des fairways touchés cette semaine, avec 75% de fairways touchés. Il est également 8e à la distance moyenne, avec 288m de moyenne au drive.

Le leader

C’est toujours Brandon Stone qui domine le tournoi. Le local creuse l’écarte et compte désormais trois points d’avance en tête, suite à son deuxième 66 consécutif.
Cinq birdies entre le 4 et le 11 l’ont bien aidé à distancer la meute, emmenée par trois joueurs à la deuxième place.

Dans ce trio de poursuivants, gare à Charl Schwartzel, qui on le rappelle a déjà fait graver son nom quatre fois ici, dont deux fois sur les trois dernières éditions.
En -14, l’ex tenant du Masters est accompagné par un autre Springbok nommé Keith Horne, et un Anglais, Chris Hanson.

À noter aussi que le meilleur score du tournoi est signé aujourd’hui par David Drysdale. Un 64 lui permettant de remonter à la 6e place, juste derrière Hébert.

Les autres Français ?

Sur un tournoi à faible dotation (moins de 15 000e au 20e), le reste de la troupe bleue est surtout pour parfaire le swing. C’est à partir de la 35e place que l’on trouve du monde, avec une mention spéciale aux débutants français.

Mathieu Pavon (fils de Michel) est 35e avec une deuxième carte sous le par de suite (71, -4 total). Le Girondin pointe six places devant le Breton Damien Perrier (-3).
Clément Sordet, membre du Challenge Tour 2017, est 51e, aux côtés de Grégory Havret. Adrien Saddier ferme la marche à la 63e place (+2).

mots clés