Actualités Compétitions

Football, athlétisme, golf… ce qu’il ne fallait pas rater ce week-end

Coupe des confédérations: l’arbitrage vidéo fait polémique

L’arbitrage vidéo n’a pas fini de faire parler. Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe des confédérations, des buts ont été refusés après utilisation de l’assistance vidéo. Les premiers cas sont survenus dimanche pendant le match Portugal-Mexique (2-2). Le défenseur portugais Pepe, qui a cru ouvrir le score à la 21e minute de jeu, s’est vu annuler sa réalisation au bout de quarante secondes pour un hors-jeu préalable. Un peu plus tard, l’arbitre Nestor Pitana a réclamé l’aide de la vidéo pour valider le but de Cédric. Deux décisions justes, donc non contestées.

La première vive polémique est survenue lors de la partie entre le Chili et le Cameroun. Alors que le score était encore de 0-0, un but de Vargas a été annulé après recours à la vidéo en fin de première mi-temps. Pourtant, après plusieurs ralentis, il était difficile de voir une position de hors-jeu de l’attaquant chilien. Cela n’a pas empêché le Chili de s’imposer 2-0 en fin de match.


Euro M21: la saga Donnarumma continue

«Dollarumma». C’est le surnom donné par des tifosi du Milan Club Polonia au gardien de l’AC Milan. Ils ont manifesté leur mécontentement en déployant une banderole, dimanche en Pologne, lors du Championnat d’Europe M21, et en jetant de faux dollars autour de son but. L’arbitre a même dû faire interrompre le match pour que des ramasseurs de balle puissent enlever les petits morceaux de papier…

Lire aussi: L’AC Milan se relève à l’est

Jeudi dernier, Gianluigi Donnarumma avait refusé de prolonger le contrat qui le lie à son club jusqu’en juin 2018. Le jeune gardien, 18 ans depuis le mois de février, est titulaire dans les buts de l’AC Milan depuis un an et demi. A un an de la fin de son bail, le prodige italien pourrait quitter le club lombard dès cet été. Les supporters vivent la saga comme une haute trahison. Malgré cet épisode, les «Azzurrini» se sont imposés 2-0 face au Danemark avec des buts de Pellegrini, milieu de terrain de Sassuolo, et Petagna, attaquant de l’Atalanta.


Athlétisme: De Grasse s’envole

Explosion de joie. Au moment de franchir la ligne d’arrivée, le sprinter Andre De Grasse était aux anges en découvrant son chrono: 9’’69. Soit le troisième meilleur temps de l’histoire du 100 mètres, derrière ceux d’Usain Bolt et Tyson Gay. Malheureusement pour le Canadien, sa performance ne sera pas homologuée, en raison d’un vent trop favorable (+4,8m/s) mais elle confirme sa très grande forme. «C’est génial, a-t-il réagi. J’ai vraiment la sensation de m’améliorer. Mais toutes ces courses ne sont que des préparations pour le grand show (les Mondiaux de Londres, 4-13 août).» Avant de s’imposer à Stockholm, De Grasse avait déjà gagné jeudi dernier à Oslo en 10’’01 et il y a dix jours à Rome dans les 200 mètres en 20’’01.


Golf: premier titre du Grand Chelem pour Brooks Koepka

Enfin! C’est ce qu’a dû se dire Brooks Koepka après s’être adjugé la 117e édition de l’US Open de golf, disputée sur le parcours d’Erin Hills, dans le Wisconsin. A 27 ans, l’Américain s’est offert son premier titre du Grand Chelem. Avec un résultat de 67 (-5) dimanche, pour un total de -16, il égale le record du meilleur score lors d’un US Open. Koepka tournait autour de la consécration: il avait terminé quatrième de l’US Open en 2014 et du Championnat PGA 2016. «Me retrouver aux côtés de tous ces grands noms du golf est incroyable», lâchait, encore incrédule, le 22e joueur mondial avant de faire aujourd’hui son entrée dans le top 10. Le Floridien ne comptait jusqu’à dimanche qu’un seul titre du circuit professionnel nord-américain (PGA) à son palmarès, l’Open de Phoenix, remporté en 2015.


Tennis: Le gazon allemand sourit à Lucas Pouille

Le tennisman français Lucas Pouille monte crescendo. Après le dur de Metz en indoor en 2016 et la terre battue de Budapest en avril dernier, c’est sur le gazon de Stuttgart qu’il a remporté le troisième titre de sa carrière sur le circuit ATP. En finale, il s’est déjoué de Feliciano Lopez en trois sets (4-6 7-6 6-4). Dans le cinquième jeu du troisième set, Lopez a perdu sa mise en jeu et Pouille n’a plus lâché l’affaire. Il a conclu sa troisième balle de match par son 29e ace de la partie. L’Espagnol n’a donc pas réussi à battre un troisième Français dans ce tournoi, après avoir sorti Gilles Simon et Jérémy Chardy. C’est la troisième finale de la saison disputée par Pouille après celle perdue à Marseille face à Tsonga et sa victoire à Budapest contre Bedene. Actuellement numéro 3 français et seizième mondial, le joueur de 23 ans n’a plus quitté le top 20 du classement ATP depuis septembre.

mots clés