En chiffres: Tiger Woods doit mieux se battre aux États-Unis

La dernière fois que l'Open des États-Unis a eu lieu au Shinnecock Hills Golf Club, Retief Goosen a mis en place l'un des plus beaux écrans de putting de l'histoire du tournoi. Beaucoup de fans et d'experts se souviennent que sur des verts rapides comme l'éclair, le Sud-Africain a réussi 11 fois dans le dernier tour de dimanche. Mais peu se souviennent qu'il était l'un des cinq joueurs qui n'ont jamais joué trois fois cette semaine. Phil Mickelson a terminé troisième à trois reprises, incluant un coûteux triplé au 17e trou dimanche qui a effacé toute chance de l'emporter

Tiger Woods arrive à Shinnecock Hills dans l'espoir de remporter son quatrième US Open, mais il arrive aussi fraîchement sorti de sa pire performance de la saison. Au Memorial, Woods a manqué cinq putts de 4 pieds, 15 putts de l'intérieur de 10 pieds et il a trois-putted cinq fois. Woods a dominé le peloton avec une moyenne d'approche-green (2.791) et a terminé troisième en nombre de coups, la moyenne verte (1.244), mais son putter a ruiné toute chance de remporter une sixième fois à l'épreuve de Jack Nicklaus. Pour la semaine, ses coups ont gagné en moyenne de -1,924.

Woods a participé à huit tournois de la PGA cette saison où ShotLink a capturé des données, et dans quatre d'entre eux, il a eu deux ou trois putts. Dans les quatre autres tournois, il n'a pas été trois-putt ou n'en a eu qu'un seul. Le tableau ci-dessous montre chacun de ces événements, ainsi que les coups totaux de Woods gagnés en mettant cet événement.

Dans les quatre épreuves dans lesquelles Woods a eu moins de deux trois putts, ses coups moyens gagnés pour la semaine étaient 3.514. Cela équivaut à 0,879 par tour

Pour mettre cette moyenne quotidienne en contexte, avant le début du FedEx St. Jude Classic, un coup gagné en mettant une moyenne de 0,879 se serait classé quatrième sur le PGA Tour, derrière Jason Day (1,19 ), Mickelson (1,119) et Greg Chalmers (0,891). Il n'est pas surprenant que trois des quatre meilleurs résultats de Woods cette saison – une égalité au deuxième rang au Championnat Valspar, une égalité pour la cinquième place à l'Arnold Palmer Invitational et une égalité pour la 11e au Players Championship – sont venus quand il a fait un »

Inversement, dans les épreuves où Woods a eu deux ou trois putts de plus, son total moyen de coups gagnés a été de -2,484, ce qui revient à -0,621 par round. Avant le début de la FedEx St. Jude Classic de la semaine dernière, cette moyenne se serait classée au 201e rang du PGA Tour.

La semaine dernière, la moyenne d'évitement de trois putt de la PGA Tour était de 3,25%. Mais les conditions ouvertes aux États-Unis ont historiquement rendu le jeu trois fois plus commun, comme le montre le tableau ci-dessous.

Les 10 derniers vainqueurs de l'Open US n'ont pas été parfaits sur les greens. Mais ils ont tous réussi à trois coups moins souvent que la moyenne du terrain, et dans plusieurs cas, ils étaient parmi les meilleurs à éviter les trois-putts.

Il est très probable Woods, qui va à l'US Open avec un trois-putt moyenne de 3,27 pour cent, va à trois-putt à Shinnecock. Ce que le grand gagnant à 14 reprises doit faire est d'éviter le rough sur le tee, continuer à frapper ses fers et utiliser ses wedges efficacement, comme il l'a fait la plupart de la saison, et ne pas donner des coups sur les greens. S'il peut éviter trois fois de mettre plus d'une ou deux fois, il pourrait avoir une chance de gagner le grand nombre 15. Gwk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *