Duo majeur en quête de gloire

      Commentaires fermés sur Duo majeur en quête de gloire
Louis Oosthuizen et Charl Schwartzel ont été deux des plus grandes stars sud-africaines au cours des dix dernières années, remportant des titres de champion du monde et de multiples titres du circuit européen.

Mais il y a un trophée qu'ils sont tous les deux désespérés d'ajouter à leurs cabinets.

Le tandem joue au South African Open organisé cette semaine par la ville de Johannesburg, tous deux à la recherche d'une première victoire à domicile, au Randpark Golf Club.

Oosthuizen participe à cet événement pour la première fois depuis 2010 et après une victoire dans les trois premiers, il devrait rejoindre Bobby Locke, Gary Player, Bob Charles, Ernie Els et Henrik Stenson en tant que joueurs pour remporter le South African Open et le Open Championship.

"Avoir remporté l'Open et le SA Open serait très spécial", a-t-il déclaré.

Avoir gagné l'Open et le SA Open serait très spécial – Louis Oosthuizen

«Je suis très heureux que le calendrier ait changé pour me permettre de jouer à SA Open. Pouvoir jouer à cela et à Leopard Creek est ce que je faisais quand je débutais en tant que pro. C’était deux événements que j’aimais jouer et j’attends ces deux semaines avec impatience.

«Mon jeu est bon, il évolue dans la direction que je veux. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour être vraiment là où je le souhaite, mais j’ai fait beaucoup de choses différentes avec mon entraîneur et j’ai juste eu une idée de quelques autres choses.

«Je l'ai très bien conduit au Nedbank Golf Challenge. Le putting était bon. Le jeu de fer peut s’améliorer, mais dans l’ensemble, il va dans la direction que je veux.

“C'est une semaine difficile avec 240 joueurs. Tout dépend de la façon dont vous commencez, comment vous sortez des blocs jeudi et vendredi. Nous savons tous que la coupe va être très basse, vous ne pouvez donc pas vraiment partir dès le début. "

Schwartzel a six top cinq dans cette épreuve et s'il sent que son jeu est en forme, il est à la recherche de cette semaine-là.

«C’est bien pour moi d’être de retour», a-t-il déclaré. «J’ai passé une année vraiment difficile, mais mon jeu est aussi bon que jamais. Alors peut-être que je vais jouer chez moi est quelque chose que j’attends avec impatience.

«Je manque évidemment un peu de confiance, mais mon jeu est en grande forme. Jouer en Afrique du Sud a toujours été une bonne chose pour moi, alors j’espère un peu de la même chose.

«Mon jeu consiste à rester quatre en bonne forme. Il semble toujours y avoir deux bons ou trois bons et puis quelque part le long de la ligne je me bats. Il m'est difficile de mettre le doigt sur ce qui se passe.

«Je sais que je joue définitivement aussi bien que je l’ai jamais fait – sinon mieux. Sur le parcours, c’est génial, en pratique, c’est génial.

«Tout ce que je fais, la façon dont je frappe le ballon, le contrôle que j’ai est vraiment bon. Mais ensuite, vous avez cette petite chose appelée golf, où vous devez inscrire un score au tableau et vous êtes jugé sur les résultats. "