Classement puissance fantastique: 2018 AT & T Byron Nelson

Jordan Spieth souligne le terrain pour AT & T Byron Nelson de cette semaine. Mais avec seulement cinq des 50 meilleurs joueurs mondiaux sur le terrain, la grande histoire qui entre dans le tournoi est sans doute les débuts du Trinity Forest Golf Club

Le design Bill Coore et Ben Crenshaw de 7 380 verges par 71 ressemble à beaucoup Selon le site Web de Trinity Forest, les grands parcours du Nord-Est et de la Grande-Bretagne présentent un style de liens, de hautes herbes indigènes, des bunkers spectaculaires et des complexes verts complexes et ondulants.

Trinity Forest ne demande pas trop est considéré comme un parcours de golf secondaire où la proximité du trou est particulièrement important. Comme aucun joueur n'a d'expérience du tournoi sur ce parcours, certaines statistiques à prendre en compte cette semaine comprennent les coups gagnés: approche-le-vert, coups gagnés: mise et proximité du trou. Les joueurs qui ont bien joué sur les sites de British Open et qui ont une certaine créativité et la possibilité de jouer différents types de tirs autour du green, y compris les bump-and-runs, devraient bien faire leurs débuts à Trinity Forest.

15 option de golf fantastique pour Nelson de cette semaine:

1. Jordan Spieth: Ne fais pas trop attention à ce T-41 chez Players. Un quadruplet l'a empêché de terminer parmi les 20 premiers. Avant cela, Spieth avait été dans le top 3 lors de deux événements consécutifs en stroke play. Il est toujours en dehors du top 180 en SGP, mais il est neuvième en SGATG et T-7 à proximité. De plus, il a de l'expérience à Trinity Forest, étant donné que son instructeur, Cameron McCormick, est basé à cet endroit.

2. Chesson Hadley (PRÉ-TOURNOI AVEC RETRAIT): a mené les joueurs pendant un court moment avant de terminer T-11, son cinquième top-droit consécutif. Se classe cinquième au SGATG, T-7 à proximité et 16e au SGP. Très menaçant de gagner.

3. Jimmy Walker: A retourné son jeu avec un quatrième à Valero et T-2 à Players. Aime jouer au Texas et a grimpé à la 23e place du SGP après une bonne performance avec le putter de TPC Sawgrass. Se classe également 52ème dans SGATG.

4. Matt Kuchar: T-17 à Players était sa cinquième arrivée de T-28 ou mieux à ses six derniers départs, bien que la machine du top-10 n'en a que trois cette saison. 55e ou mieux en SGP, SGATG et proximité, et a un jeu qui correspond à ce type de golf.

5. Charles Howell III: Cinq top-25 dans les six derniers départs pour Chucky Three Sticks. A bondi dans le top 100 en SGP après T-17 chez Players et est le top 50 en SGATG.

6. Adam Scott: T-11 chez Players a été son meilleur résultat depuis Memphis en juin dernier. Se classe 18e au SGATG, mais T-111 à proximité et 168e à SGP.

7. Sergio Garcia: Il est allé MC, MC, 70ème dans les trois derniers départs, mais il se classe quatrième dans SGATG et son jeu devrait bien se traduire à la Trinity Forest linksy.

8. Chez Reavie: Le jeu de fer a été stellaire cette saison puisqu'il se classe 21e au SGATG et neuvième à proximité. T-30 chez Players a été son meilleur résultat en stroke play depuis qu'il a inscrit deux top-2 consécutifs à Phoenix, Pebble.

9. Branden Grace: Juste un top-10 sur le Tour cette saison, mais a remporté l'European Tour à la fin de l'année dernière. Plus important encore, pas de MC cette saison. Les numéros de ballstriking ne sont pas bons, mais il est sixième dans SGP.

10. Scott Piercy: a gagné son équipe à Zurich avec des MC chez Valero et Players. Retiré à la 187e place en SGP, mais mène le Tour à SGATG et se trouve à proximité du T-15

11. Marc Leishman: Cette saison a été difficile, surtout récemment avec des top-10 au Masters et à l'API, mais aussi trois finales en dehors du top 50 à ses quatre derniers départs. Se classe 27e au SGATG, mais a chuté de 43 places à la 125e place du SGP après les Players.

12. Billy Horschel: Est allé T-5, T-11, gagner (Zurich) et T-37 depuis manquant cinq des six coupes. Aller à T-34 dans SGP après les joueurs, mais est également 197e dans la proximité.

13. Beau Hossler: Atteint le top 30 juste une fois en quatre départs depuis qu'il a presque gagné à Houston, mais a quelques connaissances de Trinity Forest. Le jeu de fer n'a pas été excellent cette saison, mais il se classe au 32e rang du SGP.

14. Johnson Wagner: T-20 et T-13 dans les deux derniers départs du Tour, et se classe huitième dans SGP et T-50 à proximité.

15. Martin Laird: Sleeper a joué six des sept dernières coupes, une course qui comprend trois top-11. Mettant ça bien (21ème dans SGP) et aussi T-38 dans la proximité.

16. James Hahn: A manqué trois coupes, mais a également montré une capacité à lutter au moins attendu. Rangs T-36 dans SGATG et T-57 à proximité tout en étant assis juste à l'extérieur du top 100 dans SGP.

17. Kevin Na: Rien de mieux que le T-36 en cinq départs depuis le T-2 chez Riviera, mais il fait partie du top 50 en SGP et en proximité, et a grimpé de 10 places à 86 en SGATG. Tendance.

18. J.J. Spaun: A fait seulement trois coupes en neuf essais depuis son vice-champion au RSM. Cependant, il était récemment T-26 chez Valero et tandis que son putter a été une responsabilité, il est 10ème dans SGATG et 14ème dans la proximité. S'il pouvait juste faire tomber quelques putts, il pourrait être surpris.

19. Russell Knox: A manqué trois des quatre dernières coupures, mais devrait se sentir un peu à la maison à Linksy Trinity Forest. Il est 13e à proximité, ce qui sera important étant donné qu'il est également 188e dans SGP.

20. Hideki Matsuyama: Le plus grand point d'interrogation dans le domaine. Il a du talent d'élite, mais ne l'a pas montré beaucoup depuis son retour d'une blessure au poignet gauche à Bay Hill. En sortant de MC chez Players, il est passé de la 36e à la 105e place à SGATG. Également classé deuxième à dernier, ou 207e, à proximité. L'évitant cette semaine, mais toujours le classer dans le top 20 dans l'espoir qu'il puisse comprendre les choses rapidement.

Webb Simpson entre en compétition pour la qualification de la Ryder Cup

La décision de la Cour suprême ouvre la porte aux paris sportifs légaux [19659026] Cette lettre a aidé Jordan Spieth à obtenir une exemption de Byron Nelson à l'âge de 16 ans en 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *