Championnat de la PGA 2018: Rickie Fowler parmi les 10 plus susceptibles d'attraper le leader Brooks Koepka

ST. LOUIS – Brooks Koepka a menacé de s'enfuir et de se cacher dans la troisième manche du Championnat de la PGA 2018 avant qu'une paire de bogueys en fin de journée ne rentre en jeu. Il prendra une avance de deux temps dans la dernière journée à Bellerive, mais il y a toute une série de golfeurs qui pourraient l’abandonner lors des derniers tours.

"Avec autant de grands noms, vous vous attendez à deux ou trois pour faire un bon départ, faire un bon départ et me défier ", a déclaré Koepka. "Tout le monde ici est si bon, et vous regardez ce classement… ce sont des noms que j'ai grandi à regarder que tout le monde aime regarder jouer, et ça devrait être une journée excitante demain."

à qui je pense pouvoir écraser Koepka (-12) alors qu’il poursuit son troisième majeur, dans l’ordre le plus probable au moins probable.

1. Rickie Fowler (-9): Fowler a eu une réelle opportunité de bien se positionner dimanche face à Koepka, mais un 1-moins de 69 ans le laissait vouloir un peu. Pourtant, il n'a pas du tout réussi cette semaine. Si – et je sais que c'est un grand si – le putter prend feu, je pourrais voir un redux du Championnat des Joueurs de 2015.

2. Justin Thomas (-8): Un boguey du dernier éloigne l’un des derniers couples. Comme Fowler, il n'a pas du tout mis cette semaine. Cela semble être une raison stupide d'aimer quelqu'un, mais je m'inquiète quand les rondes des golfeurs sont soutenues par des coups durs. J'aime choisir des joueurs qui n’ont rien fait et qui sont pires que la normale.

3. Jon Rahm (-9): Pendant un moment, j'ai oublié qu'il jouait même au tournoi de golf. Tout à coup, il est dans l'avant-dernier match. Rahm a tiré un 32 dans le dos avec deux birdies dans ses trois derniers trous, et ce parcours semble avoir été construit spécialement pour lui permettre de le détruire.

4. Adam Scott (-10): Je devrais m'en préoccuper, n'est-ce pas?

5. Jason Day (-8): Tout comme Rahm, cela semble être un cours où il trouverait le succès. Il est certainement un putain, et je pourrais voir un 65 de lui demain pour atteindre 13 sous et faire en sorte que les meilleurs pensent un peu.

6. Tiger Woods (-8): Il marque la moyenne de T73 en ronde 4, et jouer 29 trous dans la chaleur la plus lourde samedi ne va probablement pas aider. Cependant, il y a de l'espoir pour quelque chose de magique.

7. Gary Woodland (-9): Samedi dernier, il était presque complètement dévêtu, mais il s’accrochait. Difficile de le voir en tête de ceux qui font la liste. Peut-être que s'il était dans la position de Koepka avec un plomb à deux temps mais pas de trois avec des pur-sang dans toutes les directions.

8. Charl Schwartzel (-8): Il avait 8 ans et quatre ans de moins avec 18 ans quand il a remporté son seul autre majeur, le Masters 2011. Il n'avait qu'un seul homme devant lui cette année-là. Et ce gars-là a tiré 80.

9. Shane Lowry (-8): Il a établi le plan de match pour le terrain. "Si je peux tirer au milieu des années 60 demain, comme 4 ou 5 sous demain, c'est certainement ce dont j'ai besoin, mais peut-être plus. Comme Brooks peut sortir et tirer 5 sous, et c'est la fin du reste." Il a raison. Koepka peut tout finir avec 30 autres sur le front. Les gars commenceront à tomber comme des mouches à mesure qu'ils se cassent.

10. Stewart Cink (-8): Il a la balle comme un boss samedi, mais je ne pense pas que Stewart Cink va gagner le championnat de la PGA 2018. Pouvez-vous imaginer s'il a battu Woods en séries éliminatoires, et a gâché ce qui aurait pu être les deux grands gagnants les plus cool des 10 dernières années? Ce serait une fin surréaliste à ce qui est devenu une semaine vraiment amusante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *