AT & T Byron Nelson – Golf Pronostics et conseils

Après une absence d'environ deux ans, il est temps pour le retour de notre colonne hebdomadaire de paris sur le golf!

Après le soi-disant cinquième majeur, Webb Simpson remporte sa première victoire en quatre ans, le PGA Tour se rend au Texas pour l'AT & T Byron Nelson

Le champion en titre cette semaine est Billy Horschel, qui a battu Jason Day lors d'un match de barrage au TPC Four Seasons l'an dernier.

_____

The Course

Le TPC Four Seasons a accueilli cet événement depuis 2008. Cependant, cette année, le tournoi déménage au Trinity Forest Golf Club à Dallas, au Texas.

Jouant cette semaine comme un par 71 de 7180 verges, Trinity Forest est un arbre sans liens bien sûr, et a été conçu par Bill Coore et deux fois gagnant majeur Ben Crenshaw. Le cours n'a ouvert ses portes qu'à l'automne 2016.

Cela représente un énorme défi pour les parieurs, sans aucune forme de parcours avant le 17 mai.

Compte tenu de la nature unique d'un parcours PGA Tour, les joueurs se méfient aussi. Le field compte cinq des 22 meilleurs joueurs mondiaux, mais ce quintet comprend aussi presque tous les 50 meilleurs joueurs présents cette semaine.

Alors, qu'est-ce qu'on a?

Le guide officiel du PGA Tour nous dit que le parcours des links jouera comme ses homologues écossais, comme on le voit dans le Scottish Open annuel, le défunt Johnnie Walker Championship à Gleneagles, et beaucoup «Avec un terrain plein de bosses et de bosses, le parcours ressemble beaucoup aux liens écossais avec du gazon rapide dans les aires de jeu, des herbes indigènes dans les roughs et un design stratégique. »

Kyle Porter de CBS Sports a récemment joué sur le site, ce qui lui a rappelé l'infâme Chambers Bay, qui a accueilli l'US Open de 2015.

] "Le cours entier m'a rappelé un plus n au-delà de la baie Chambers. J'ai un peu aimé Chambers Bay (ne le dites pas à Billy Horschel!), Et cet endroit ressemblait à une version plus petite et plus raisonnable.

Horschel (25/1) est dans ce Le champ de la semaine, et avait ce dire au sujet du lieu à l'époque: "C'est juste une semaine très décevante d'être ici." Faites de cela ce que vous voulez.

Jordan Spieth, qui a remporté à Chambers Bay, a joué de nombreux tours à Trinity Forest en tant que natif de Dallas, en disant à Dallas News SportsDay :

"C'est un second coup Bien sûr, vous devez vraiment penser à l'endroit où vous quittez la balle. Parce que tout semble très spacieux … vous pouvez travailler sur différents vols, mais c'est très difficile si vous n'êtes pas vraiment concentré sur l'endroit où la balle doit être laissée. "

Les prévisions de vent à Dallas jours, bien qu'il soit prêt à se lever pendant le week-end. Si cela ne se matérialise pas, la dernière ligne de défense est l'ensemble de verts ondulés, qui implique que le brouillage sera un facteur clé pour la victoire.

Avec les commentaires de Spieth sur le fait qu'il s'agit d'un parcours secondaire, les verts

_____

Les favoris

Sans surprise, Jordan Spieth est le favori des bookmakers. Bien que cela soit susceptible d'être le cas malgré tout, ce lieu présente un avantage particulier pour le triple vainqueur du Major. Le concepteur du parcours, Ben Crenshaw, dit qu'il préfère l'homme de 24 ans, dont l'instructeur, Cameron McCormick, est basé à Washington.

Alors que l'avantage du terrain profite au Texan, ses luttes avec le putter sont évidentes toute la saison. Ceux-ci sont quelque peu compensés par ses statistiques de tee-to-green mais à 5/1 c'est encore une aventure risquée pour nous.

_

Sergio Garcia (16/1) a terminé dans le top 20 à Chambers Bay, et connaît bien son parcours autour des links, avec dix top dix en Open Championship. Sa forme depuis son arrivée à Augusta le mois dernier n'est pas encourageante, cependant, avec deux coupes manquées à la 70e place au TPC Sawgrass.

_

Bien que toujours classé neuvième au monde, Hideki Matsuyama (20/1 ) n'a pas terminé parmi les dix premiers dans un tournoi de la PGA Tour depuis le CIMB Classic en octobre dernier. Alors que trois top 20 en cinq apparitions en faveur de l'Open opèrent en sa faveur, la star japonaise n'a pas choisi de jouer d'autres liens.

La frappe de Matsuyama n'a pas été prolifique cette saison, mais il est classé 4e le vert », qui comprend des sauts de sable et de brouillage.

_

Le toujours cohérent Matt Kuchar (16/1) n'a pas raté une coupe depuis l'Open Shell Houston 2017 – over Il y a 13 mois. L'Américain populaire n'a cependant pas menacé de gagner beaucoup cette saison, et il s'est effondré avec frustration dans le championnat des joueurs après avoir été à égalité à 18 trous. champ affaibli, ceux en forme au sommet du paris sportifs, tels que Jimmy Walker qui se classe quatrième au Valero Texas Open et deuxième à TPC Sawgrass, et Adam Scott ( 25/1) ils verront leurs chances de victoire

Inversement, avec un field présent non-top, la plupart des joueurs se sentiront capables de remporter un tour important, donc si Un Longshot vous prend dans une configuration imprévisible, n'hésitez pas à prendre le risque.

À l'autre bout du champ, Geoff Ogilvy a le prix de 250/1 pour une raison, étant donné qu'il a fait une seule coupe en onze événements cette année. L'ancien vainqueur de l'US Open est très familier avec le cours, et a sa propre série de vidéos offrant des conseils sur la façon de jouer à la forêt de la Trinité.

YE Yang a été un non -Factor depuis son incroyable victoire en Championnat de la PGA 2009 contre Tiger Woods. Mais il est récemment revenu en Asie, gagnant The Crowns au Japon, et suivi avec deux bonnes finitions. Le Coréen retourne aux États comme une alternative avec un espoir renouvelé.

_____

Astuces

La forme de Jimmy Walker est trop belle pour être ignorée à 20/1 . Le champion 2016 de la PGA des États-Unis, qui réside maintenant au Texas, a l'élan après avoir tiré sous la normale lors des quatre rondes au Players. Les statistiques du top 40 solide sur et autour des verts sont de bon augure pour ce défi particulier. Walker n'a pas beaucoup de liens à proprement parler, mais a fait la différence dans ses deux apparitions à l'Open d'Ecosse.

_

Beau Hossler (40/1) vit quelques heures sur la route de la salle à Austin. L'athlète de 23 ans en a profité pour y jouer depuis 2016 et régulièrement avec Jordan Spieth à un cours qu'il "aime vraiment" .

Depuis sa défaite en barrage face à Ian Poulter au Shell Houston Open, Hossler a fait quatre coupes sur le rebond, notamment chez The Players. Sa précision de conduite est inquiétante, mais il frappe encore plus des deux tiers des verts dans la réglementation, et est actuellement solide avec le bâton plat

_

Peter Uihlein est un pari dormant à ] 66/1 . L'Américain a une expérience riche en liens, y compris une défaite en play-off dans le Alfred Dunhill Links Championship, basé sur le Tour Européen depuis des années. Sa cinquième place au Wells Fargo il y a quelques semaines est venue grâce à un troisième tour 62. Ses statistiques depuis son retour à la maison cette année ne sont pas encourageantes, mais un renouvellement de sa belle forme à la fin de 2017 pourrait être à l'horizon

_

Notre outsider cette semaine est Ben Crane (150/1) . Le vétéran a constamment amélioré ses résultats en 2018, obtenant une 11e place au Valero Texas Open lors de sa dernière sortie. Crane est deuxième en tournée pour les sauts de sable, 13ème en brouillage, et 23ème en précision de conduite. Un gagnant improbable, mais sa nature stable pourrait se prêter bien à une haute finition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *