21 films et émissions de télévision à vérifier cet automne

Courriels de dernière minute

Recevez des alertes et des rapports spéciaux. Les nouvelles et les histoires qui comptent, livrées le matin en semaine.

L'automne est presque arrivé. Dans ces mois d'automne épicés à la citrouille, la course aux Oscars commence sérieusement, les favoris de la télévision reviennent sur les ondes et les files d'attente de streaming se remplissent rapidement. Voici un guide des offres notables sur grand et petit écran cette saison.

Ils vont vous déranger

Il est temps d'affronter la musique.

Bradley Cooper et Lady Gaga ont dessiné des raves sur le circuit des festivals pour leur mélodrame rock «A Star Is Born »(5 octobre), le troisième remake d'un film de 1937 du même nom. Cooper, qui fait ses débuts en tant que réalisateur, incarne un crooner de pays en vogue qui encadre et romance un auteur-compositeur-interprète débutant interprété par Gaga. Robot, "saute au grand écran en tant que chanteur de la reine Freddie Mercury dans" Bohemian Rhapsody "(2 novembre), un biopic énergique qui explore les années d'opéra exubérantes du chanteur.

SPACED OUT

Trump et les cerveaux du gouvernement américain à l'origine de la «Force spatiale» proposée ne sont pas les seuls à rêver du cosmos ces jours-ci.

Sean Penn – oui, le même Sean Penn qui a dit plus tôt cette année fait ses débuts à la télévision sur «The First» (14 septembre) de Hulu en tant qu'astronaute de la NASA dans le cadre d'une mission risquée de colonisation de Mars. L'odyssée de huit épisodes sur la planète rouge provient de Beau Willimon, le créateur de la «House of Cards» de Netflix.

Ryan Gosling rejoint Damien Chazelle, réalisateur oscarisé pour «First Man» (oct. 12), un documentaire hyperréaliste sur Neil Armstrong et l’atterrissage lunaire Apollo 11. (Trump, pour sa part, a affirmé qu'il ne regarderait pas le film car il ne représente pas Armstrong et Buzz Aldrin plantant le drapeau américain sur la lune.)

TOUT EST CONNECTÉ

“Traffic”, “Syriana »Et« Babel »ont attiré des auditoires dans des histoires de personnes interconnectées, et maintenant, Amazon Studios sort une page de son livre de jeu avec deux nouveaux projets.

« Life Itself »(21 septembre), un mélodrame écrit et réalisé par le créateur de «This Is Us», Dan Fogelman, suit des générations de romantiques à New York et en Espagne, tous liés par un seul événement. Le film d'ensemble comprend Oscar Isaac, Olivia Wilde, Annette Bening et Antonio Banderas. («This Is Us» est de retour le 25 septembre, en passant.)

Le maestro «Mad Men» Matthew Weiner revient sur le petit écran avec «The Romanoffs» (le 12 octobre), une star excentrique série d'anthologie sur les sophistes à l'esprit vif qui se croient tous descendants de la famille royale russe. Le spectacle a été tourné sur trois continents et se déroule dans pas moins de sept pays.

CRITICAL DARLINGS

La course à la gloire des Oscars prend son envol ce mois-ci alors que les grands studios et petits distributeurs commencent à déployer leur prestige.

Steve Carell et l’étoile montante Timothée Chalamet («Appelez-moi par votre nom») jouent un père et son fils aux prises avec la dépendance de ce dernier dans «Beautiful Boy» (12 octobre). Jonah Hill fait ses débuts en tant que réalisateur avec «Mid90s» (19 octobre), une histoire de passage à l'âge adulte sur un patineur de 13 ans à Los Angeles.

Lucas Hedges, un autre talent prometteur, dépeint le fils d'un prédicateur baptiste qui est forcé dans un programme de thérapie de conversation gay dans «Boy Erased» (2 novembre). Le réalisateur oscarisé Steve McQueen («12 Years a Slave») dirige Viola Davis comme le meneur de chagrin d'un cambriolage de Chicago dans «Widows» (16 novembre).

Barry Jenkins, réalisateur de «Moonlight», revient avec Si Beale Street Could Talk »(30 novembre), une adaptation saisissante d’un roman de James Baldwin sur un couple de Harlem déchiré par le racisme. L’auteur mexicain Alfonso Cuarón est de retour avec «Roma» (14 décembre), une lettre d’amour dans les années 1970 de Mexico, filmée en noir et blanc somptueux et onirique.

REVUES DE TV VIVA!

un mantra: ce qui est vieux est nouveau… et encore…

Candice Bergen reprendra son rôle emblématique de David Brown, le journaliste d’investigation intrépide de Washington, dans un épisode de 13 épisodes. CBS sitcom du même nom (27 septembre), rattachée au 30e anniversaire du spectacle.

Deux séries surnaturelles des années 1990 sont également de retour. "Charmed" (14 octobre) de la CW réinvente la série WB sur les soeurs aux pouvoirs magiques, jouée cette fois par un trio d’actrices latines. «Chilling Adventures of Sabrina» de Netflix (26 octobre) met en vedette l’alun Kiernan Shipka dans la peau de la sorcière adolescente interprétée à l’origine par Melissa Joan Hart.

 Image: Murphy Brown
sitcom "Murphy Brown." Jojo Whilden / CBS

L'ABC "The Conners" (16 octobre) est techniquement un redémarrage d'un redémarrage. C’est une deuxième tentative de faire revivre la sitcom «Roseanne», cette fois sans Roseanne Barr, qui a été licenciée par le réseau après un tweet raciste à propos de la conseillère Obama, Valérie Jarrett. John Goodman, Laurie Metcalf et Sara Gilbert sont parmi les principaux acteurs à revenir dans les retombées.

LA FRONTIÈRE POLITIQUE

Si une année de travail non-stop à Washington semble ne pas vous avoir complètement épuisé, les biopics politiques attendus dans les cinémas cet automne pourraient être votre allée.

Hugh Jackman joue le prétendant démocrate Gary Hart, terni par les scandales, dans «The Front Runner» (6 novembre). Et oui, il s'ouvre le jour de l'élection – parmi les premières fois dans l'histoire du cinéma américain.

Christian Bale dépeint une autre personnalité politique dans «Vice» (14 décembre), le drame humoristique d'Adam McKay Vice-président Dick Cheney. Sam Rockwell, un nouveau lauréat d'un Oscar, co-vedette avec George W. Bush, et Amy Adams interprète l'épouse de l'ex-veep, Lynne.

Ruth Bader Ginsburg, déjà le sujet d'un film documentaire an, est au centre de «On the Basis of Sex» (25 décembre), un docudrama sérieux qui raconte les premières années de la justice de la Cour suprême, interprétée par Felicity Jones.

 Image: Sur la base du sexe ] Armie Hammer et Felicity Jones dans "Sur la base du sexe." </span><span class= Jonathan Wenk / Focus Features

S'LONG, FAREWELL…

C'est la saison de (au moins deux) départs de haut niveau. 19659007] «The Big Bang Theory», l'une des sitcoms les plus populaires sur les ondes, n'a jamais été un favori avec le cachet highbrow. Mais la première de sa dernière saison de 24 épisodes (le 24 septembre) sera sûrement pleurée par les téléspectateurs de longue date, qui creusent toutes les plaisanteries et les plaisanteries geek maladroites.

Robert Redford, célèbre star d'Hollywood et autrefois réalisateur, a a déclaré son tour en tant que criminel de carrière scrupuleusement polie dans "The Old Man & the Gun" (28 septembre) sera son dernier. Le drame discrètement drôle co-vedette trois autres légendes vivantes: Sissy Spacek, Danny Glover et le chanteur Tom Waits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *