PGA Championship 2018: Phil Mickelson, Patrick Reed parmi les stars qui ont raté la coupe à Bellerive

La suspension du jeu vendredi au 100ème Championnat de la PGA a placé Phil Mickelson et des dizaines d'autres golfeurs dans une situation unique samedi matin. Avec une ligne de coupe égale au pair et neuf trous ou plus à jouer pour les groupes du vendredi après-midi, les joueurs ont passé les premières heures de la journée à se battre pour une occasion de participer aux combats du samedi après-midi et du dimanche.

Rory McIlroy a commencé la journée sur la ligne de coupe, mais les choses ont tourné avec quelques birdies (dont un superbe trou) et il a rapidement pris une position confortable pour continuer sa semaine à Bellerive. Tony Finau, après son sept-birdie, no 32 par deux sur le premier neuf vendredi, a disputé le match retour samedi à un sous-marin pour se battre de 4-à-1 et égaliser le nombre.

D'autres, comme Mickelson, n'ont pas eu la même chance avec le départ samedi.

Voici une liste des joueurs à ne pas manquer lors du Championnat PGA 2018:

Sergio Garcia (+1): Il s’agit maintenant de cinq coupes consécutives manquées dans les grands championnats pour le gagnant du Masters 2017 Les 70-71 de Garcia ne sont pas trop inquiets, juste décevants, sachant qu’il était à 1 avec six trous à jouer lors de son deuxième tour vendredi.

Bryson DeChambeau (+1): C'est une défaite manquée particulièrement frustrante pour DeChambeau alors qu'il se bat pour une place dans l'équipe de la Ryder Cup. Après avoir été à l’écart de la ligne de coupe à deux sous-jeu avec seulement six trous à jouer samedi matin, DeChambeau a bogé deux fois de suite, a réussi un pair sur le 8e par 5 et a raté un pari le 9 (son 18ème trou du deuxième tour) qui l'aurait enfermé pour le reste du week-end.

Patrick Reed (+3): Stellar joue à chacune des trois premières majeures de la saison 2018, à commencer par sa victoire en Master, ne se poursuit pas au Championnat PGA. Reed est bien placé pour se qualifier à la FedEx Cup et se faire connaître en tant que joueur de l’année, et soyons honnêtes: maintenant que la saison est terminée, nous comptons les jours avant l’arrivée de Reed en France. Ryder Cup.

Phil Mickelson (+4): Quelques coups de mieux et 2018 pourraient être la première année où Mickelson a réussi la coupe dans les quatre grands championnats depuis 2015. La saison a été bonne dans son ensemble pour Phil, en train de prendre une série sans victoire qui remonte à 2013 au WGC-Mexico et a bien joué pour être dans le top 10 du classement de la Ryder Cup. Dans le cadre de la vague de golfeurs qui a dû affronter un samedi de plus, Mickelson savait qu’il devait être agressif dans ses neuf derniers trous. Il a eu un birdie à 11 ans, mais ses efforts ont été déraillés par un double boguey à 16 ans.

Jason Dufner (+4): Depuis sa victoire au championnat de la PGA en 2013, Dufner top 50 de ce tournoi. Il était T5 en 2010, deuxième en 2011, puis vainqueur deux ans plus tard. La victoire de Dufner en 2017 au Mémorial et les premières représentations à Shinnecock suggèrent que son jeu est en bonne forme pour le moment, cela ne s’est tout simplement pas réuni cette semaine à Bellerive.

Bubba Watson (+8): Personne n'aurait pu imaginer qu'un 78 était dans l'avenir de Bubba lorsqu'il a quitté le parcours jeudi à égalité avec le championnat. Deux double-bogueys, cinq bogeys et un seul oiseau ont permis au champion des Masters à deux reprises de rentrer à la maison tôt après s'être qualifié pour la compétition. Les victoires de cette saison ont conforté le classement de la Ryder Cup en cinquième position lors de la dernière semaine de compétition pour les huit places de qualification automatiques. Cette manche ne devrait donc pas faire trop de dégâts à Watson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *