McIlroy pas d'humeur à parler après Crash ouvert

Comme les partenaires Phil Mickelson et Jordan Spieth, qui ont tiré 77 et 78 par jour d'usure, la star de Holywood a été si amèrement déçue qu'il a refusé de parler aux médias par la suite

. Il a arrêté de raconter son histoire de malheur à Lowry après que Shinnecock Hills ait fait des ravages sur les meilleurs joueurs du monde et il a terminé la journée 11 coups derrière les leaders Dustin Johnson, Russell Henley, Ian Poulter et Scott Piercy.

Son 10-over round a égalé le huit-plus de 80 qu'il a tiré dans la deuxième ronde de The Open à St Andrews en 2010 et, célèbre, dans la dernière manche du Masters 2011. Tiger Woods a vu ses chances s'envoler en fumée à travers trois trous désastreux qui l'ont vu finir un jour où un vent d'ouest soufflant à 25 mph a fait massivement battre Shinnecock Hills.

Après avoir récupéré un peu d'un triple bogey d'ouverture, Woods a eu l'occasion de revenir à trois au-dessus du pair lorsqu'il a survolé un putt d'birdie au 13e. Quatre coups roulés plus tard, il signait pour un double bogey et, avec deux autres lancers au prochain trou, son défi allait avec le vent.

Plus tôt, McIlroy s'est contenté de son plan de match et a joué prudemment du tee. Mais son swing l'a laissé tomber dans le vent de travers rigide, et après s'être emmêlé trop souvent avec la fétuque épaisse, il ne pourrait pas se sauver avec le putter.

Lowry, aussi, a eu une journée difficile avec le bâton court bien avec un putt birdie de 70 pieds sur son troisième trou. Cependant, cela a été rapidement remis et plus sur le prochain quand un triple bogey de quatre pieds bizarre de six pieds l'a laissé avec une bataille ascendante dans un tour par-dessus cinq.

L'ancien champion Graeme McDowell a terminé avec un neuf de plus de 79.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *