Dustin Johnson gère les conditions venteuses de l'US Open alors que d'autres joueurs se disputent

14 juin – SOUTHAMPTON, NY – C'était seulement le premier tour de l'US Open jeudi, mais vous pourriez dire que les espoirs de certains des meilleurs golfeurs du monde ont disparu avec le vent.

Une brise constante d'environ 15 mph, qui a souvent rafistolé à 20 ou plus pendant une journée autrement parfaite au Shinnecock Hills Golf Club, signifiait le chaos pour beaucoup dans le domaine de 156.

Des coups bien frappés ont survolé le vert ou ont été transportés dans des bunkers ou rugueux profond. Même si la pluie est tombée mercredi, le parcours s'est asséché rapidement avec le soleil et le vent et beaucoup de compétiteurs se sont montrés défensifs.

Dustin Johnson, numéro un mondial, a très bien supporté le vent. une part de la tête dans la poursuite de son deuxième championnat US Open en trois ans. Il a été rejoint à ce chiffre par Ian Poulter, Russell Henley et Scott Piercy, le deuxième de Johnson à l'Open 2016 à Oakmont.

Cependant, le nombre de concurrents de marque qui ont vu leurs scores bien au-dessus du pair représentait un qui est qui du golf.

Deux des 10 meilleurs du monde. 4 Jordan Spieth et No. 10 Rory McIlroy ont respectivement enregistré des scores de 78 et 80 et ont fait équipe avec le favori sentimental Phil Mickelson (77) pour atteindre le groupe des 25 à la parité.

Le carnage a continué: Jon Rahm (No 5) avec un 78, Jason Day (n ° 8) avec un 79.

Une autre grosse surprise a été la performance de Tiger Woods, trois fois champion en Open, qui est arrivé à Shinnecock avec une certaine confiance mais est retourné à son yacht jeudi. la nuit se demandant ce qui l'a frappé. Woods a ouvert avec un triple-bogey et un bogey sur ses deux premiers trous, a joué ses huit prochains dans 1 sous, puis a fait deux doubles et un bogey dans l'étirement pour un 78.

"Mon plan de match n'était pas de faire «Je n'ai pas très bien réussi là-bas», a déclaré Woods, se référant à des scores de double bogey ou pire.

Pour la journée, le score moyen était de 76,470. Il y avait 199 scores de double bogey ou pire. Cinq trous ont joué plus d'un demi-coup au-dessus de la normale.

"Je suis arrivé ici et je me suis dit, 'Whoa, que se passe-t-il?' »a déclaré Justin Rose, le champion de l'Open 2013 chez Merion qui a tiré un 71.« Les drapeaux flottaient déjà tout droit alors je savais que j'étais dans une journée difficile quand j'ai vu ça. »

Johnson n'a pas laissé le vent dissuader lui et a joué solide pour la plupart. Un de ses quatre birdies est arrivé au n ° 8 sur un tir du bunker de devant gauche qui a pris un rebond et s'est jeté dans la tasse. Après un 20 pieds pour son birdie final à la 11ème par-3, il a joué 2-over mais est resté sous le pair pour la journée avec un putt par pied de 5 pieds à 18.

"Je suis très heureux avec le tour ," il a dit. "Tout ce qui est sous la normale sur ce terrain de golf est très bon, surtout dans les conditions que nous avions aujourd'hui, j'avais l'impression que, du début à la fin, c'était très difficile, il fallait se concentrer sur chaque coup. »

Parmi les trois autres joueurs au sommet, Poulter, qui a été une force dans la Ryder Cup, est peut-être le plus accompli, affichant une fiche de 12-4-2 lors de ses cinq participations. Il a également bien géré les conditions avec trois birdies et deux bogeys.

"Je savais sortir aujourd'hui avec un vent raide et raide, un ciel bleu, le terrain de golf allait se dessécher, les verts allaient vite, " il a dit. "Ils ont accéléré autour du premier neuf et nous avons dû faire attention sur le neuf de retour."

Jason Dufner, le champion 2013 de la PGA, était le seul joueur à terminer au pair-par 70.

___

(c) 2018 The Philadelphia Inquirer

Visitez The Philadelphia Inquirer à www.philly.com

Distribué par Tribune Content Agency, LLC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *