C'est un classement ouvert U.S. Open, avec de grands noms et certains pas si bien connus

La congestion du pare-chocs sur la route de l'US Open n'avait rien de jeudi sur le tableau d'affichage de Shinnecock Hills

C'est un embouteillage géant, avec 12 joueurs groupés à un, même par ou un. Bien que ce groupe comprenne Dustin Johnson, le joueur le mieux classé au monde, et Justin Rose n ° 3, il y a aussi une foule de concurrents moins connus. Huit des joueurs de cette équipe ne sont pas classés dans le top 50, et trois d'entre eux n'ont pas atteint le top 170. C'est autant "qui est-il?" Que celui qui le fait.

Scott Piercy, Ian Poulter, Russell Henley et Johnson sont au nombre de 69.

"Je suis très satisfait du tour", a déclaré Johnson. "Tout ce qui est sous la normale sur ce terrain de golf est très bon, surtout dans les conditions actuelles. Début à la fin, c'était très difficile. "

Jason Dufner est à un coup de la tête au pair pair.

Pendant ce temps, les noms familiers ont vacillé. Tiger Woods a terminé la journée à huit heures. Pareil pour Jordan Spieth. Phil Mickelson a sept ans de retard et Rory McIlroy est un coup de tête de plus de 10.

"Nous pensions qu'il y avait probablement de sept à neuf trous de birdie", a dit Woods. "Maintenant, avec le vent qui souffle, cela a changé radicalement. Et aussi, où ils mettent quelques-unes de ces épingles, ne peuvent tout simplement pas les atteindre. "

Verts délicats ci-dessous, bleu sans nuages ​​au-dessus – un contraste frappant du ciel des pleurs mercredi – et une brise constante qui a eu des spectateurs »

« Je me suis réveillé très tôt ce matin, à 4 h 30, j'ai pris une douche, je me suis habillé, j'ai pris une tasse de thé. C'est un bon début pour la journée ", dit Rose.

" Je suis dans la voiture, je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention, je suis arrivé ici et je me suis dit "Whoa, que se passe-t-il?" Je savais que j'étais dans une mauvaise journée quand j'ai vu ça. »

Woods, qui participait à son premier US Open depuis 2015, a connu un départ terrible. avec un triple bogey sur le trou du par-quatre n ° 1. Son fer bas du tee et de l'approche était bon, bien que ce dernier ait roulé du vert et dans une zone de collecte ci-dessous.

Il a tenté de chipoter à nouveau, mais les résultats ont été les mêmes, enfin il a sorti un putter et l'a fait tomber sur le green. »

« Je l'ai piloté très bien pendant la majeure partie de la journée », a-t-il dit. "Juste jamais vraiment profité des opportunités. Faire un triple et deux doubles, pas très bon. "

sam.farmer@latimes.com

Suivre Sam Farmer sur Twitter @LATimesfarmer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *